Aller directement au contenu

Covid-19 : Un regain d’intérêt pour les céréales et les grains

 Capitalisant sur un volume de 18,9 millions de recherches effectuées au 1er trimestre 2020  VS 19,3 millions au 1er trimestre 2019 sur ses 26 versions linguistiques, Sylvain Fouillaud, Traffic Manager au sein de Visableéditeur de la plateforme Europages, a synthétisé les tendances de sourcing des acheteurs internationaux.Selon ce dernier, il apparaît que le Covid-19 a fortement pesé sur les …

Covid-19 : Un regain d’intérêt pour les céréales et les grains
Durant cette période de crise, un regain d’intérêt pour les céréales et grains a été constaté. Des ruptures de stocks, de farine notamment, ont été constatées en magasins et le secteur de la distribution cherche manifestement à reconstituer ses stocks.

 Capitalisant sur un volume de 18,9 millions de recherches effectuées au 1er trimestre 2020  VS 19,3 millions au 1er trimestre 2019 sur ses 26 versions linguistiques, Sylvain Fouillaud, Traffic Manager au sein de Visableéditeur de la plateforme Europages, a synthétisé les tendances de sourcing des acheteurs internationaux.
Selon ce dernier, il apparaît que le Covid-19 a fortement pesé sur les comportements de recherche des acheteurs B2B au premier trimestre 2020.
«Si les produits les plus recherchés sont intimement liés au domaine médical (masques de protection, tissus non tissés, articles à jeter pour la médico-chirurgie, papier hygiénique, matériel médical, vêtements de travail et de protection, médicaments, etc.), on note 2 effets induits par la pandémie» explique-t-il, à savoir «Un regain d’intérêt pour les céréales et grains. Des ruptures de stocks, de farine notamment, ont été constatées en magasins et le secteur de la distribution cherche manifestement ici à reconstituer ses stocks». Une hausse de recherches de fournisseurs de tabac et d’alcool a également été constatée. 

La répartition géographique de l’activité de sourcing B2B reste stable car les différentes périodes de confinement ont majoritairement débuté mi-mars en Europe. Notons que l’Espagne durement touchée par le Covid-19 est moins active dans ses recherches.
Enfin, que la Chine, premier pays frappé par le Coronavirus a dès le début de l’année subi les conséquences à l’exportation avec une baisse d’activité de production et distribution dans le pays et certainement une perte de confiance de ses partenaires. Ainsi la Chine bénéficie de moins de volume de recherches et perd 2 places au classement des pays recevant le plus de demandes de devis, se retrouvant ainsi en 10ème position.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend