Aller directement au contenu

Cristal Union (re)dit « non » à Tereos

Décidément, Cristal Union ne veut pas d'un rapprochement avec Tereos et pour la seconde fois, refuse de rejoindre les rangs du leader du sucre.

Cristal Union (re)dit « non » à Tereos
Cristal Union rejette encore une fois la proposition de rapprochement de Tereos.

Le P.D.G. de Cristal Union, Olivier de Bohan, a répété son refus de tout rapprochement avec son concurrent Tereos, premier fabricant français de sucre et s’oppose à créer un potentiel pôle compétitif du sucre.

« Grossir pour grossir ça ne nous intéresse pas ». C’est en ces termes que le patron de Cristal Union, Olivier de Bohan a annoncé que le conseil d’administration de son groupe avait rejeté l’offre rapprochement de Tereos. De son côté, Tereos a fait part de sa volonté toujours aussi forte d’un rapprochement avec le deuxième sucrier français.

Un rapprochement qui aurait pu mener à un pôle compétitif du sucre

Avec la fin des quotas européens en 2017, « Tereos estime qu’il y aura consolidation du secteur sucrier en Europe et entend participer au processus », a expliqué le patron du groupe. Cristal Union qui n’y croit pas avait déjà rejeté en février la proposition de fusion de Tereos. A eux deux, les groupes représentent 80% de la production de sucre en France, deux titans, qui continueront donc à faire marché à part.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Zoom sur 15 produits inox

C’est l’un des matériaux les plus employés dans l’agroalimentaire pour, entre autres, sa résistance et sa facilité d’entretien. Nous vous proposons un zoom …

Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend