Aller directement au contenu

Cristal Union (re)dit « non » à Tereos

Décidément, Cristal Union ne veut pas d'un rapprochement avec Tereos et pour la seconde fois, refuse de rejoindre les rangs du leader du sucre.

Cristal Union (re)dit « non » à Tereos
Cristal Union rejette encore une fois la proposition de rapprochement de Tereos.

Le P.D.G. de Cristal Union, Olivier de Bohan, a répété son refus de tout rapprochement avec son concurrent Tereos, premier fabricant français de sucre et s’oppose à créer un potentiel pôle compétitif du sucre.

« Grossir pour grossir ça ne nous intéresse pas ». C’est en ces termes que le patron de Cristal Union, Olivier de Bohan a annoncé que le conseil d’administration de son groupe avait rejeté l’offre rapprochement de Tereos. De son côté, Tereos a fait part de sa volonté toujours aussi forte d’un rapprochement avec le deuxième sucrier français.

Un rapprochement qui aurait pu mener à un pôle compétitif du sucre

Avec la fin des quotas européens en 2017, « Tereos estime qu’il y aura consolidation du secteur sucrier en Europe et entend participer au processus », a expliqué le patron du groupe. Cristal Union qui n’y croit pas avait déjà rejeté en février la proposition de fusion de Tereos. A eux deux, les groupes représentent 80% de la production de sucre en France, deux titans, qui continueront donc à faire marché à part.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend