Aller directement au contenu

D’aucy accélère sa démarche de transition agro-écologique

D’aucy annonce vouloir accélérer le développement de pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement dans l’objectif de tisser une relation de confiance entre agriculteurs et consommateurs autour du mieux produire pour le mieux vivre. Depuis plus de 10 ans, le groupe alimentaire coopératif d’aucy avec sa marque éponyme et ses agriculteurs ont entamé le virage de l’agro-écologie, avec des pratiques …

D’aucy accélère sa démarche de transition agro-écologique
Pour 2020, d’aucy ambitionne d’avoir 50% de ses producteurs de légumes d’aucy certifiés officiellement pour leurs pratiques agro-écologiques par un organisme indépendant et reconnu.

D’aucy annonce vouloir accélérer le développement de pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement dans l’objectif de tisser une relation de confiance entre agriculteurs et consommateurs autour du mieux produire pour le mieux vivre.
Depuis plus de 10 ans, le groupe alimentaire coopératif d’aucy avec sa marque éponyme et ses agriculteurs ont entamé le virage de l’agro-écologie, avec des pratiques de production s’appuyant sur la nature et les nouvelles technologies, afin de diminuer la pression sur l’environnement et préserver les ressources naturelles.
Ainsi et depuis 2011, le groupe dispose de fermes pilotes qui testent des solutions alternatives innovantes en matière de biodiversité ou de protection et de nutrition des plantes. Ces exploitations font partie des réseaux Dephy et 30 000 fermes mis en place par les pouvoirs publics dans le cadre du plan ecophyto.
A cela vient s’ajouter dès 2012 le lancement de la première gamme de légumes bio de la marque d’aucy, cultivés en plein champ.
Forte de cette expertise, la marque souhaite aujourd’hui accélérer cette transition et passer à une autre échelle, pour fédérer agriculteurs et consommateurs autour d’une ambition commune valorisante.

La charte d’aucy : l’une des premières étapes du changement

La transition initiée par d’aucy concerne donc tous les agriculteurs de la coopérative, quel que soit leur niveau actuel de maturité environnementale et d’expertise technique.
Pour mieux les accompagner, la marque a élaboré La charte d’aucy qui fixe des objectifs très concrets de pratiques agro-écologiques (44 exigences autour de 8 axes : biodiversité, protection et nutrition des cultures, ressource eau, sols, déchets, formation, transparence), et s’appuie sur un référentiel de certification, officiel et reconnu.
«Pour 2020, nous ambitionnons d’avoir 50% de nos producteurs de légumes d’aucy certifiés officiellement pour leurs pratiques agro-écologiques par un organisme indépendant et reconnu» indique Nicolas Facon.

Une gamme conversion

Dès cet été, d’aucy propose aux consommateurs de co-créer sa 1ère gamme de légumes en conversion au bio. Avec une sortie prévue cet automne après la récolte, elle permettra d’aider concrètement les producteurs dans la durée. A cette occasion, une plateforme de collaboration directe baptisée «daucycestvousaussi.fr» vient d’être lancée.
Via cette dernière, chaque personne pourra choisir certains critères entrant dans la conception de la gamme (le légume en conversion, l’emballage, le lieu de vente, etc), mais aussi définir la part supplémentaire du prix qui soutiendra les agriculteurs pendant les 3 ans nécessaires à la conversion au bio.
Cette gamme mettra à l’honneur ces légumes qui étaient jusqu’alors présentés en magasins comme étant conventionnels et au même prix, alors qu’ils ont été cultivés selon le cahier des charges bio, représentant plus de risques et d’investissements pour les agriculteurs.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend