Aller directement au contenu

Des résultats contrastés pour les MDD.

Les marques de distributeur (MDD) affichent des performances très contrastées selon les rayons.

Les marques de distributeur (MDD) affichent des performances très contrastées selon les rayons. Ainsi, selon les chiffres de Kantar WorldPanel relayés par LSA, les MDD sont globalement sur la reprise mais ceci est permis par les MDD classiques, qui progressent, plutôt que par les MDD économiques, d’entrée de gamme, qui n’attirent plus les consommateurs.

Les trois rayons sur lesquels les parts de marché des MDD sont les plus importantes sont :

  • la saurisserie et les poissons fumés, avec 54,6% de parts de marché en valeur,
  • la charcuterie en libre service avec 52%
  • et les surgelés avec 49,1%.

Au contraire, les trois rayons sur lesquels les MDD ont du mal à s’imposer sont :

  • l’hygiène-beauté, avec seulement 9,4% des parts de marché en volume,
  • les liquides avec 22,3%
  • et les produits de grande consommation (25,2%). 

 

Si l’on regarde les résultats des MDD en 2011 par rapport à 2010, on observe à nouveau de grandes différences selon les rayons. Ainsi, selon les chiffres de SymphonyIRI, les trois types de produits sous MDD qui ont le plus progressé sont :

  • les desserts et crèmes desserts lactées longue conservation (+7,9%),
  • les légumes marinés au rayon frais (+7%)
  • et la saurisserie de volaille (+6,2%).

Au contraire, ceux qui ont le plus régressé sont :

  • les salades de fruits au rayon frais (-9,7%),
  • les cookies (-6,9%)
  • et les sirops d’érable et assimilés (-4,5%).

Les distributeurs ont augmenté leur nombre de références en 2011, mais moins que les années précédentes. Néanmoins, les innovations restent importantes, et elles seront mises à l’honneur à l’occasion du salon MDD Expo lors du challenge « 100 nouveautés 2012 », piloté par les Mousquetaires. 60 des usines du groupe ont ainsi participé autour des thèmes de la nutrition et du développement durable. Sur 88 concepts, voici les innovations qui ont été sélectionnées :

  • Capitaine Cook (sauces au poisson, sauces apéritives),
  • Délices d’Auzan (garniture pour couscous de canard, foie gras surgelé),
  • Salaisons du Lignon (viande séchée),
  • Charcutière de l’Odet (mousseline de foie),
  • Salaisons Celtiques (verrines confit de canard et purée de carottes),
  • Antartic (tartares, cocottes),
  • Délices du Valplessis (Ice Breizh, Pure délice),
  • Delvert (superfruit),
  • Moulin de La Marche (lieu fumé),
  • Antartic II (Crousti’dessert),
  • Filet Bleu (sablés),
  • et Moulin de St Preuil (baguette snack Painpenade).

Deux usines seront aussi mises en avant sur le salon :

  • Faissole pour ses petits pains aux abricots rouges
  • et Kerlys pour ses produits bio et locaux élaborés en partenariat avec le GIE « Légumes secs de Vendée ».

Source : agro-media.fr avec LSA (Yves Puget) et Le Manager de l’alimentaire.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend