Aller directement au contenu

Diageo et Heineken négocient la restructuration de leurs activités brassicoles en Afrique

Diageo a annoncé aujourd'hui que Diageo, Heineken et Ohlthaver & Liste (O & L) Group of Companies, l'actionnaire majoritaire de la Namibie Breweries Limited (NBL), ont accepté de restructurer leurs coentreprises en Afrique du Sud et en Namibie.

Diageo et Heineken négocient la restructuration de leurs activités brassicoles en Afrique
Diageo a annoncé aujourd’hui que Diageo, Heineken et Ohlthaver & Liste (O & L) Group of Companies, l’actionnaire majoritaire de la Namibie Breweries Limited (NBL), ont accepté de restructurer leurs coentreprises en Afrique du Sud et en Namibie.

En Afrique du Sud,  Diageo va ainsi vendre 42,25 % de ses parts dans DHN Drinks. C’est Heineken qui va profiter de cette opération avec une croissance de ses parts de 75 %, idem pour NBL dont la participation augmentera de 25 %.

Une « contrepartie » de 136 millions d’euros pour Diageo

Diageo recevra une contrepartie près de 136 millions d’euros. L’achèvement de la transaction est attendue avant la fin de l’année 2015, et est assujettie aux approbations réglementaires. Ivan Menezes, patron de Diageo, s’est félicité de cette restructuration. «Nous avons travaillé avec beaucoup de succès avec Heineken et NBL à la croissance de l’industrie de la bière. De cette position de leadership que nous croyons maintenant que Diageo a l’envergure nécessaire pour passer à la prochaine étape avec une même croissance pour les spiritueux « .

Avec une croissance en constante expansion de la filière brassicole en Afrique du Sud notamment, c’est un pari réussi pour le groupe.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend