Aller directement au contenu

Une hausse de 32% de dons alimentaires des entreprises de l’alimentation en 2020

Dans ce contexte de crise économique et sociale majeure, l’ensemble des entreprises de l’alimentation ont fait preuve d’une générosité exceptionnelle pour faire face à l’augmentation du nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire en France. En effet, en 2020, plus d’un million de personnes (+20% vs 2019) auraient basculé dans la pauvreté.  «Au 4ème trimestre 2020, les Banques Alimentaire ont …

Une hausse de 32% de dons alimentaires des entreprises de l’alimentation en 2020
Au 4ème trimestre 2020, les Banques Alimentaire ont enregistré une hausse de 23% des dons des plus grandes entreprises de l’alimentation soit l’équivalent de 1.272.000 repas en plus versus 2019.

Dans ce contexte de crise économique et sociale majeure, l’ensemble des entreprises de l’alimentation ont fait preuve d’une générosité exceptionnelle pour faire face à l’augmentation du nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire en France. En effet, en 2020, plus d’un million de personnes (+20% vs 2019) auraient basculé dans la pauvreté.  «Au 4ème trimestre 2020, les Banques Alimentaire ont enregistré une hausse de 23% des dons des plus grandes entreprises de l’alimentation soit l’équivalent de 1.272.000 repas en plus versus 2019. Une solidarité qui fait écho à la Collecte Nationale des Banques Alimentaires qui s’est tenue fin novembre 2020 et pour laquelle l’ANIA (Association Nationale des Industries Alimentaires) a mobilisé et sensibilisé ses réseaux, entreprises, syndicats métiers et Associations régionales» explique l’ANIA dans un communiqué à la presse. 

La contribution des industries agroalimentaires primordiale

Pour Richard Girardot, président de l’ANIA : «Lutter contre la précarité alimentaire est l’une des priorités de l’ANIA et des entreprises alimentaires (…) Notre partenariat avec les Banques Alimentaires se renforce chaque année avec une écoute et une collaboration dans l’action. Cette année a marqué un tournant dans la mobilisation et l’engagement des entreprises. L’ANIA et les entreprises alimentaires ont l’ambition d’aller encore plus loin, de donner encore davantage des produits de qualité. C’est notre responsabilité de premier secteur économique du pays ! ».  «La contribution des industries agroalimentaires est primordiale, et particulièrement dans cette période de crise» a déclaré de son côté Claude Baland, président du réseau des Banques Alimentaires. «L’augmentation des dons cette année est la preuve que ce secteur participe de façon active à l’effort de solidarité et répond amplement aux sollicitations des associations. Les produits que nous avons reçus via ces dons nous ont permis de faire face, à l’heure où nos stocks étaient au plus bas et s’inscrit dans le projet associatif des Banques Alimentaires basé sur le don et le partage». 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend