Aller directement au contenu

DOUX : 88 à 135 postes sur la sellette.

A l’issue du comité central d’entreprise qui s’est tenu mardi au siège de Châteaulin, les syndicats ont annoncé que 88 à 135 seront supprimés dans l’ensemble du groupe Doux.

A l’issue du comité central d’entreprise qui s’est tenu mardi au siège de Châteaulin, les syndicats ont annoncé que 88 à 135 seront supprimés dans l’ensemble du groupe Doux.

Selon les syndicats, le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) concernerait notamment le siège administratif à Chateaulin, et l’usine Père Dodu de Quimper. Nadine Hourmant, déléguée syndical FO, regrette l’insuffisance des mesures d’accompagnement, tandis que M. Guillart, élu de la CFDT dénonce « un PSE de l’emploi du pauvre » qui propose moins de 10 000 € pour 20 ans d’ancienneté.

 

 

Après s’être séparé de son pole frais, déficitaire, Doux envisage céder quatre sites : Châteaulin, Pluguffan et Kergonan, près de Quimper, ainsi que le laboratoire Transal à La Vraie-Croix (Morbihan).

Sources agro-media, AFP, www.lafranceagricole.fr

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend