Aller directement au contenu

Doux ne sera plus évalué.

L'agence de notation financière Fitch Rattings a fait part, dans un communiqué, de son intention de ne plus apprécier la situation financière du producteur français de volaille, Doux. Cette sanction fait suite aux avertissements de l'institut relatifs aux dettes à courts et longs termes dont Doux n'a su faire face malgré sa demande d'emprunt de 400 millions d'euros sur …

L’agence de notation financière Fitch Rattings a fait part, dans un communiqué, de son intention de ne plus apprécier la situation financière du producteur français de volaille, Doux. Cette sanction fait suite aux avertissements de l’institut relatifs aux dettes à courts et longs termes dont Doux n’a su faire face malgré sa demande d’emprunt de 400 millions d’euros sur les marchés financiers, la semaine dernière. Doux qui est le premier producteur européen de volailles a, en effet, enregistré une chute de son chiffre d’affaires de 23,5 % en 2009 pour revenir à 1,3 milliard d’euros. Ces résultats médiocres peuvent s’expliquer par un manque de diversification des produits au sein du groupe, mais aussi par l’insuffisance de ses marges bénéficiaires. Seule issue pour Doux, négocier auprès des distributeurs, une hausse de ses prix de ventes afin de palier à la flambée du coût des céréales. Affaire à suivre…

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend