Aller directement au contenu

Doux remonte la pente…

Après s’être séparé de sa branche déficitaire, le pôle frais, il semblerait que le groupe Doux sorte enfin la tête de l’eau.Le paiement des factures des fournisseurs que Doux s’était engagé à honorer a permis au groupe de maintenir la continuité de l’exploitation et de conserver ses clients.

Après s’être séparé de sa branche déficitaire, le pôle frais, il semblerait que le groupe Doux sorte enfin la tête de l’eau.

Le paiement des factures des fournisseurs que Doux s’était engagé à honorer a permis au groupe de maintenir la continuité de l’exploitation et de conserver ses clients.

Ainsi, le médiateur Arnaud Marion, en charge d’assister le groupe dans l’élaboration du plan de continuation assure que le pôle export reste « une activité rentable » et le pôle produits élaborés «  une activité équilibrée avec une marque très forte (Père Dodu)… ».

 

 

 

Le mois d’octobre doit marquer le retour à la rentabilité du groupe volailler et le dernier trimestre 2012 devrait engendrer un résultat d’exploitation de 8,7 millions d’euros. Des chiffres qui sont donc encourageants malgré les 900 personnes qui se retrouvent sur le carreau…

Sources : www.agro-media.fr, www.usinenouvelle.com

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend