Aller directement au contenu

… alors que les Américains n’en veulent plus !

C’est tout comme, puisque les droits de douane sur le Roquefort viennent d’être multipliés par trois aux États-Unis. En représailles suite au rejet du bœuf aux hormones par les européens, cette augmentation porte la taxe sur ce fromage à 300 %. Pour Robert Glandières, président de la Confédération générale du Roquefort, « on a fini d’en vendre aux USA …

C’est tout comme, puisque les droits de douane sur le Roquefort viennent d’être multipliés par trois aux États-Unis. En représailles suite au rejet du bœuf aux hormones par les européens, cette augmentation porte la taxe sur ce fromage à 300 %. Pour Robert Glandières, président de la Confédération générale du Roquefort, « on a fini d’en vendre aux USA ». Les exportations de ce fromage vers les Etats-Unis étaient de 400 tonnes par an, soit environ 2 % de la production.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend