Aller directement au contenu

E. Coli : et ça continue encore et encore…

Après les graines germées allemandes, les steaks hachés du Nord et Maison Spanghero qui retire des lots, voilà qu’un nouveau cas de contamination à Escherichia coli a été confirmé, et sept autres personnes seraient également victimes de la bactérie. Au total, sur les huit personnes présentant des diarrhées graves,

Après les graines germées allemandes, les steaks hachés du Nord et Maison Spanghero qui retire des lots, voilà qu’un nouveau cas de contamination à Escherichia coli a été confirmé, et sept autres personnes seraient également victimes de la bactérie. Au total, sur les huit personnes présentant des diarrhées graves, sept ont été hospitalisées hier 23 juin 2011 à Bordeaux dont trois sont dans un état grave (deux sont atteintes du SHU). Les patients sont tous cette fois des adultes n’ayant pour seul point commun connu que leur ville de résidence : Bègles, en Gironde. Une nouvelle enquête s’ouvre donc.

Maison Spanghero, de son côté, souffle un peu. En effet, les analyses du laboratoire national de référence ont montré que la bactérie Escherichia coli pathogène n’était pas présente dans les steaks hachés retirés de la vente le 22 juin et a levé l’alerte.

L’entreprise SEB-Cerf, qui avait fourni la viande contaminée à E. coli à Lidl, dans l’affaire des enfants intoxiqués dans le Nord, semble avoir de grandes difficultés à se relever de cette crise. En effet, les lignes de production sont actuellement à l’arrêt, étant donné que le hard-discounter allemand, qui représentait la moitié de l’activité de l’usine de transformation de viande, a annulé ses commandes. 180 salariés se retrouvent ainsi au chômage technique et ont été invités à prendre leurs congés ou RTT, le temps que l’origine exacte de la contamination soit décelée. La viande aurait effectivement pu être contaminée avant même son arrivée dans l’entreprise.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend