Aller directement au contenu

E. Coli : la souche bordelaise est bien apparentée à la souche allemande !

La souche d’Escherichia coli ayant sévi en Gironde est « génétiquement apparentée » à la souche ayant causé la mort de 48 personnes en Allemagne. C’est ce que révèlent les résultats d’analyses de l’Institut de Veille Sanitaire. Les chercheurs précisent que : « cette souche était exceptionnelle avant ces deux épidémies ».

La souche d’Escherichia coli ayant sévi en Gironde est « génétiquement apparentée » à la souche ayant causé la mort de 48 personnes en Allemagne. C’est ce que révèlent les résultats d’analyses de l’Institut de Veille Sanitaire. Les chercheurs précisent que : « cette souche était exceptionnelle avant ces deux épidémies ». Les points communs entre ces deux formes d’Escherichia coli ? Elles présentent « les mêmes caractéristiques de virulence et de résistance aux antibiotiques ». Rappelons-le, l’épidémie bordelaise avait débuté le 22 juin 2011 et concerné 15 personnes, victimes de diarrhées sanglantes. L’origine de la souche en Allemagne et en France semblait bel et bien la même : des graines de fenugrec en provenance d’Egypte. Cette découverte confirme donc un peu plus l’hypothèse d’une même origine des deux épidémies.

La Russie, de son côté, avait imposé un embargo sur les fruits et légumes européens dès l’apparition des premiers cas en Allemagne. Le service de presse des services sanitaires russes, Rospotrebnadzor, a annoncé vendredi 22 juillet que les importations en provenance de Hongrie, d’Italie et de France étaient à nouveau autorisées. Les Pays-Bas, la Belgique, l’Espagne, le Danemark, la République Tchèque, la Grèce et la Pologne avaient déjà bénéficié d’une telle autorisation.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend