Aller directement au contenu

Even toujours plus solide malgré la crise.

Le groupe coopératif laitier breton Even vient de publier un communiqué de presse autour de ses résultats suite à son assemblée générale : 

Le groupe coopératif laitier breton Even vient de publier un communiqué de presse autour de ses résultats suite à son assemblée générale :

 

« Dans un contexte général de crise qui handicape lourdement le secteur agroalimentaire, Even enregistre sa troisième année consécutive de forte croissance. Le chiffre d’affaires du Groupe qui a progressé de 11 % en 2011 frise les 2 milliards d’euros. Cette dynamique de développement est mise au service des exploitations laitières adhérentes et de l’emploi. En passant le seuil des 5 000 salariés, Even devient le premier employeur coopératif breton.

 

Un modèle de développement diversifié et innovant

+20 % en 2009. +30 % en 2010. +11 % en 2011. La croissance à deux chiffres, régulière et solide enregistrée par Even ces dernières années, est enviable dans une période de forte turbulence économique. La dynamique de croissance durable du Groupe s’explique par l’orientation favorable des marchés laitiers mondiaux durant l’année écoulée, qui a contribué à conforter son coeur de métier. Elle doit aussi beaucoup à la résistance du modèle de développement diversifié et innovant promu par le Groupe, ainsi qu’à sa recherche permanente de compétitivité et de satisfaction clients. Les investissements réalisés pour soutenir cette stratégie de croissance raisonnée et maîtrisée s’élèvent à 45 millions d’euros en 2011.

 

Un prix du lait rémunérateur

L’essor de l’activité profite directement aux agriculteurs adhérents de la Coopérative et, également, à l’ensemble des exploitations laitières qui ont confié la valorisation de leur lait à Laïta (dont Even assume la responsabilité et la conduite opérationnelle.)
La Coopérative a enregistré une collecte record de 351 millions de litres de lait (+6,4 %), encouragée par la bonne tenue des cours des produits laitiers et rendue possible par les attributions complémentaires de quotas. L’augmentation du prix de base, associée aux efforts de qualité réalisés et au retour sur résultat du Groupe, a permis aux producteurs Even de percevoir en moyenne 342,70 € / 1 000 litres.

 

Plus de 200 emplois créés

Le développement tire également l’emploi. Even a passé le seuil des 5 000 salariés en 2011. Le Groupe compte 5 140 salariés, avec un solde net de 200 créations d’emplois sur l’année écoulée. Even a désormais la fierté et la responsabilité de s’afficher comme le premier employeur coopératif breton. Et, à ce titre, s’efforcera, comme il l’a toujours fait, à rester exemplaire en matière de gestion sociale.

 

Trois axes stratégiques de développement

Le Groupe Even s’est consolidé en 2011, au sein de ses différents pôles d’activité, autour de 3 axes stratégiques : le lait, la nutrition et les services.

  • Laïta : toujours plus ouverte à l’international

A périmètre constant, le chiffre d’affaires de Laïta a progressé de 12 % en 2011. Cette bonne santé s’explique par :

  • une bonne tenue des cours mondiaux des produits laitiers,
  • le développement des produits de grande consommation sous marques propres (Paysan Breton, Mamie Nova, Régilait) et à marques de distributeurs,
  • l’essor des activités ingrédients et nutrition spécifique,
  • et une présence accrue à l’international : 1/3 du chiffre d’affaires dans 140 pays.

Ce dynamisme a bénéficié aux 3 800 exploitations laitières collectées par Laïta. Il se traduit par une politique d’investissement soutenue : 29 millions d’euros en 2011, tant dans les outils industriels que dans la recherche & développement et la promotion des marques.
Symbole de la structuration et du développement des activités, le nouveau siège social de Laïta, actuellement en construction à Brest, sera inauguré à l’automne 2012.

  • Even Distribution : de nouveaux territoires de conquête

La vente à domicile de produits surgelés (Argel, Artika) conforte son assise territoriale, notamment dans le Nord, la Sarthe et sur la Côte d’Azur. Le nouveau centre de téléprospection de Guipavas (29), ouvert fin 2010, poursuit sa montée en puissance. Parallèlement, les équipes de prospecteurs terrain sont renforcées.
En restauration hors domicile, le réseau Krill se structure. Grâce à la reprise de deux sociétés spécialisées dans la découpe de viandes et la distribution de produits alimentaires (Haute Savoie Viande et Fresh’Alp), il gagne les bords du lac Léman et les stations de sports d’hiver prisées comme Chamonix et Megève.
Pour accompagner l’essor des activités de restauration hors domicile et améliorer le service aux clients du Grand Ouest, 3 nouveaux entrepôts ont vu le jour : 2 pour le réseau Krill, près de Lorient (56) et aux Herbiers (85), et un troisième, investi par Gel Côte de Beauté à Royan (17).

  • Even Amont : un accompagnement de proximité

Dans un contexte fortement concurrentiel et volatil, les activités d’agrofournitures et de nutrition animale se concentrent sur le conseil et le service aux agriculteurs pour les aider à gagner en compétitivité, tout en se conformant aux nouvelles exigences sociétales. Deux initiatives illustrent notamment cet accompagnement de proximité :

  • le lancement de la démarche «Mesurer c’est gagner !», groupes de progrès constitués par des producteurs laitiers adhérents partageant les mêmes préoccupations technico-économiques,
  • la création en septembre 2011 d’AgriHub, centrale d’achats en agrofournitures, qui avec 18 à 22 % de parts de marché selon les segments (nutrition des plantes, santé végétale, semences…) permet à Even Agri d’optimiser ses référencements et d’accéder aux dernières innovations dans la perspective de l’Ecophyto 2018 (plan issu du Grenelle de l’Environnement qui prévoit de diminuer de moitié l’usage des produits phytosanitaires).

Tendances 2012

  • Lait

Le marché mondial des produits laitiers est confronté à une envolée générale de la production laitière dans le monde (+4% depuis début 2012). Elle est actuellement supérieure aux capacités de croissance de la consommation (2,5 % par an). Ce déséquilibre momentané de l’offre/demande rend les marchés incertains depuis le début de l’année. La production pourrait néanmoins être freinée, à court terme, par la période creuse en Océanie et, à moyen terme, par des prix moins attractifs pour les producteurs*. Les efforts de Laïta pour réduire son exposition à la volatilité des marchés devraient permettre de limiter l’incidence de cette dégradation de la conjoncture.
* Source : ATLA

  • Volaille de chair

Situation préoccupante chez Le Clézio et TDI, dans un contexte de crise structurelle de la filière dinde européenne. Ces filiales spécialisées dans l’abattage et la découpe de dindes rencontrent, depuis le printemps 2012, de graves difficultés liées à une perte significative de volumes d’abattage, faisant suite à l’arrêt des livraisons de dindes par un de ses principaux fournisseurs. Even a sollicité, auprès du tribunal de commerce de Saint-Brieuc, le placement de Le Clézio et TDI sous sauvegarde. Cette procédure a été engagée dans l’espoir de trouver des solutions pérennes pour préserver l’activité et les emplois.

 

Logo d'Even

Changement de logo du Groupe : la simplicité dans la continuité

Even a dévoilé son nouveau logo à l’occasion de l’Assemblée Générale du 22 juin. L’ancienne signature graphique qui datait de 1988 a en effet été rajeunie pour accompagner la croissance dynamique du Groupe et le déploiement de ses activités.
Le nouveau logo se distingue par sa simplicité, reflet d’une valeur essentielle du Groupe. Il se caractérise également par :

  • une composition d’ensemble carrée cohérente, évocatrice de stabilité et de force ;
  • une typographie sobre ;
  • une forme courbe contemporaine et fédératrice, symbole de l’étendard du Groupe. »

Chiffres clés du groupe Even

 

Source : agro-media.fr avec le communiqué d’Even.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend