Aller directement au contenu

Marché du porc : l’embargo russe sur le porc affole la filière française à l’export

L'embargo russe sur le porc en provenance de l'UE depuis le 29 janvier dernier affolent les abattoirs français.

L’embargo russe sur le porc en provenance de l’UE depuis le 29 janvier dernier affolent les abattoirs français. Ces derniers ont demandé à la Commission européenne de répondre aux demandes des autorités sanitaires russes. 
 

Russie : premier marché de la filière porcine

« Un cas de peste porcine africaine sur un sanglier en Lituanie et ce sont 28 pays de l’Union européenne qui sont exclus du marché russe, notre premier client, avec plus de 800.000 tonnes de viandes porcines exportées par an, pour une valeur supérieure à un milliard d’euros. » explique le syndicat des entreprises de la viande, Sniv-Sncp. 
 

Embargo russe : la Commission européenne inconsciente de la situation

« La Commission ne mesure pas l’ampleur de la crise porcine qui se profile, elle ne semble pas vouloir accéder à la demande des autorités sanitaires russes qui demandent d’exclure du certificat sanitaire d’exportation des territoires limitrophes de la Lituanie. Plus encore, la prochaine rencontre n’est programmée que pour la fin février », dénonce le syndicat. 
 
Mais « pour les abattoirs français, l’exportation de viande porcine représente un tiers de l’activité, plus encore, certains morceaux et pièces de découpes ne se revalorisent bien que sur les marchés du porc à l’export, la fermeture de ceux-ci entraîne donc une dévalorisation de la carcasse qui va peser lourdement sur le prix de porc en production et l’équilibre du marché », précise-t-il. 
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend