Aller directement au contenu

Filière porcine : Système U et Terrena prouvent que l’entente producteurs/distributeurs est possible

Il aura fallu deux ans de négociation pour arriver à cet accord.

Il aura fallu deux ans de négociation pour arriver à cet accord. La coopérative de porc Terrena et Système U viennent de signer un contrat pluriannuel par lequel l’enseigne de grande distribution s’engage à acheter durant trois ans le porc aux producteurs de Terrena, avec une plus-value de 8 à 12 centimes par kilogramme sur les prix.  » C’est un contrat proche de ce que font les Anglo-Saxons ou les Allemands  », précise Hubert Garaud, président de la coopérative. 
 

Terrena : le porc de qualité

Les deux groupes vont développer une gamme de produits sous leurs deux marques : « Nouvelle agriculture » pour la coopérative et la marque U pour le distributeur, une initiative tout à fait nouvelle dans le secteur. Terrena s’engage quant à elle à respecter un cahier des charges rigoureux « garantissant une traçabilité totale et une optimisation des coûts ». La coopérative devra également fournir une nourriture sans OGM, intégrant du lin, et tendre vers une suppression de l’utilisation des antibiotiques sur les animaux d’ici à cinq ans. La notion de bien-être animal est également intégrée au cahier des charges.
 

Une démarche intégré sur tout la filière

« L’ensemble de la filière est concerné : élevage, nourriture, abattoir, packaging, vente… », explique Serge Papin, dirigeant de Système U. C’est ce qui fait l’autre originalité de cet accord. Environ trente éleveurs ont d’ors et déjà pris part à cette démarche, avec un volume prévisionnel de 50 000 porc cette année. A terme, ce chiffre devrait doubler voire tripler.
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend