Aller directement au contenu

Fleury Michon et Terrena lancent une gamme de poulet sans OGM, ni antibiotiques

Du poulet de qualité, sans OGM, antibiotiques, c'est le défi que se sont lancés les géants Fleury Michon et Terrena avec « J'Aime le poulet ».

Fleury Michon et Terrena lancent une gamme de poulet sans OGM, ni antibiotiques
Du poulet de qualité, sans OGM, antibiotiques, c’est le défi que se sont lancés les géants Fleury Michon et Terrena avec « J’Aime le poulet ».

Fleury Michon et Terrena, deux acteurs majeurs de l’agriculture et l’agroalimentaire français s’associent pour le lancement de la filière «J’Aime le poulet ». Issus d’une nouvelle filière créée en partenariat avec 10 éleveurs de Loire Atlantique, Deux Sèvres, Maine et Loire et Vendée, les premiers blancs de poulet et rôtis de cette gamme seront disponibles en magasin début avril.

Fleury Michon et Terrena ont travaillé pendant plus de deux ans à la mise au point de ce partenariat inédit qui a rassemblé 10 éleveurs pour établir un cahier des charges ambitieux. Trois axes sont visés : santé et alimentation, bien-être animal et développement durable afin de garantir des produits de qualité et une production plus responsable. C’est la 1ère gamme de Charcuterie issu de poulets élevés Sans Antibiotiques.

Une filière construite en partenariat avec tous les maillons de la filière

Les éleveurs fourniront 450 000 poulets en 2017, nourris sans OGM et élevés sans antibiotiques. Ils sont alimentés avec 65% de céréales françaises et 30% protéagineux, oléagineux et 5% de vitamines et minéraux et selon le cahier des charges Bleu Blanc Cœur. Conseillés par le CIWF, les éleveurs de La Nouvelle Agriculture© travaillent à mieux prendre en compte les besoins de l’animal dans les élevages : réduire la densité de 20%, favoriser le comportement naturel…

Ils mettent en place des indicateurs de bien-être pour trouver les meilleures solutions. La distance maximum entre l’élevage et l’abattoir est réduite à 200 Km ou à moins de 4h00 pour réduire le stress de l’animal pendant le transport. La filière J’Aime est rigoureusement contrôlée par un organisme certificateur indépendant.

« Un autre modèle alimentaire est possible »

La collaboration entre ces deux acteurs va permettre de poursuivre le développement du projet La Nouvelle Agriculture©, initié et porté par Terrena. Fleury Michon répond aux attentes des consommateurs en matière d’origine et de qualité et poursuit son engagement de création de valeur dans ses filières. Cette gamme J’Aime le poulet est dans la continuité de J’Aime sur la filière porc lancée en septembre 2015. Cette dernière rencontre un vrai succès en séduisant déjà 2 millions de ménages et en représentant 25% des volumes de la charcuterie sans antibiotiques. La gamme « J’Aime » représentera environ 20% des volumes de Fleury Michon d’ici à 5 ans. Cette démarche vient illustrer concrètement les engagements pris dans le cadre du lancement du manifeste.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend