Aller directement au contenu

Georges Plassat, nouveau commandant du navire Carrefour ?

Depuis des mois, Lars Olofsson, le patron de Carrefour, est décrié et les rumeurs vont bon train quant à son remplacement. En novembre, le nom de Georges Plassat avait été cité comme éventuel successeur à ce poste si délicat.

Depuis des mois, Lars Olofsson, le patron de Carrefour, est décrié et les rumeurs vont bon train quant à son remplacement. En novembre, le nom de Georges Plassat avait été cité comme éventuel successeur à ce poste si délicat. Le 31 décembre, Lars Olofsson avait enfin atteint la durée minimale à la tête du groupe lui permettant de s’assurer une retraite chapeau de tout de même 500 000€ annuels et les rumeurs avaient alors repris bon train. Enfin, une information vient de tomber : après des mois de tergiversation, Georges Plassat, l’actuel patron de Vivarte, aurait finalement accepté de reprendre le siège de Lars Olofsson.

Selon LSA, des sources proches du dossier auraient déclaré à l’AFP que le remplacement se fera « au plus tard dans le courant de la semaine prochaine », « voire dans les 48 heures ».

 

C’est un véritable défi qui l’attend, étant donné que depuis l’automne 2010 le numéro deux mondial de la distribution n’a fait que perdre des parts de marché en Europe et a été contraint de lancer pas moins de cinq avertissements sur résultats l’année dernière… De plus, Georges Plassat aura à affronter :

  • la relance du concept Carrefour Planet,
  • un repositionnement total à réaliser sur les prix,
  • une dynamisation des ventes à l’international 
  • ou encore un retard à récupérer sur le drive

Mais le patron de Vivarte n’en est pas à son coup d’essai et n’est pas homme à se laisser abattre. Il avait déjà redressé son actuelle société entre 2000 et 2002. Un observateur au Figaro l’a même qualifié de « cost-killer émérite et redresseur de marques en difficultés », ajoutant qu’ « il aime les chantiers et le béton, il ne viendra pas pour changer la moquette et les ampoules ».  

Aurel BGC estimait néanmoins récemment que « le remplacement de Lars Olofsson ne suffira pas à supprimer d’un coup l’ensemble des erreurs accumulées depuis de nombreuses années. En 2012, nous pensons que Carrefour devrait avoir des difficultés croissantes à maintenir ses parts de marché et sa rentabilité ».

 

Reste que selon l’Express Georges Plassat est perçu comme un « homme du métier » par un vendeur d’actions chez Global Equities et que par là même il est à même de rassurer « nettement » le marché. Ainsi, l’action de Carrefour a surperformé hier alors que des rumeurs couraient quant au remplacement immédiat de Lars Olofsson, affichant +8% dans l’après-midi. Et l’arrivée de Plassat a de quoi réjouir les deux principaux actionnaires de Carrefour, Bernard Arnault et Colony Capital, trop heureux de se séparer de Lars Olofsson…

 

Le nouvel arrivant saura-t-il redresser la barre du navire Carrefour ?

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend