Aller directement au contenu

Glon Sanders, « idéalement placées pour servir la grande distribution « .

En visite à Blancafort, sur un ex site du groupe agroalimentaire Doux désormais aux mains de Glon Sanders, Guillaume Garot a entendu les salariés licenciés critiquer l’ancienne gestion du site.

En visite à Blancafort, sur un ex site du groupe agroalimentaire Doux désormais aux mains de Glon Sanders, Guillaume Garot a entendu les salariés licenciés critiquer l’ancienne gestion du site.

Usine Nouvelle relate cette information à travers un article, et rappelle notamment que Glon Sanders a repris en tout quatre usines de Doux en région Centre : deux abattoirs à Boynes (Loiret) et Bancafort (Cher) et deux usines d’aliments à Amilly (Loiret) et Clémont (Cher). L’ensemble emploie 250 personnes. Glon Sanders espère retrouver l’équilibre d’ici deux ans.

Philippe Tillous-Borde, président de Glon Sanders, indiquait : « Nous voulons construire une filière régionale mais nous avons trouvé une situation difficile sans aucun client ».

Le président a également présenté son plan d’investissement de 10 millions d’euros visant à remettre à niveau les quatre usines qu’il a reprises à Doux.

« Contrairement à nos usines de Bretagne qui fournissent des industriels, celles du centre de la France sont idéalement placées pour servir la grande distribution qui réclament des livraisons en J+1 », souligne Paul Lopez directeur du pôle volailles de Glon Sanders. A Blancafort, la production a chuté de moitié depuis le printemps. « Nous espérons retrouver un rythme de 50 000 volailles par semaine d’ici deux ans », explique Paul Lopez qui mise sur des gains de parts de marché face aux importations. « La filière française perd des parts de la consommation nationale. Ce qui prouve qu’elle souffre d’un manque de compétitivité », ajoute Philippe Tillous-Borde.

 

Source : agro-media.fr avec Usine Nouvelle

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend