Aller directement au contenu

Hausse des prix de l’alimentation : la France, bon élève de l’Europe

Bonne nouvelle pour la France. Les prix de l'alimentation n'ont augmenté que de 1,4 % sur les douze derniers mois dans l'Hexagone, selon la dernière note de conjoncture de l'Ania.

Bonne nouvelle pour la France. Les prix de l’alimentation n’ont augmenté que de 1,4 % sur les douze derniers mois dans l’Hexagone, selon la dernière note de conjoncture de l’Ania. Si les hausses de prix restent limitées dans l’ensemble de l’Europe, elles sont tout de même plus fortes en Italie (+ 2,3 %), en Espagne (+2,9 %) mais surtout au Royaume-Uni et en Allemagne, qui enregistrent une augmentation des prix de l’alimentaire de 3,9 % sur les douze derniers mois. 
 

Une production en baisse

Cette hausse des prix relativement faible est en partie due à une production qui reste en berne dans l’Union européenne. Elle est en recul dans tous les pays, sauf en Allemagne, où elle reste stable sur les douze derniers mois glissants en octobre. En France, la production recule de 1,9 % et c’est le secteur des produits laitiers le plus touché par ce repli. Le Royaume-Uni cumule quant à lui hausse des prix et baisse de 2,3 % de sa production. 
 

Une hausse de la consommation

On peut cependant espérer une reprise de la production en France. La consommation des ménages en produits alimentaires a en effet augmenté de 1,3 % sur les douze derniers mois glissants en novembre. 
 
Les exportations sont de leur côté en recul de 1,3 %  en octobre en données comparées. Le solde commercial continue par ailleurs à augmenter pour atteindre 681 millions d’euros au mois d’octobre.
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend