Aller directement au contenu

Kerguélen, les licenciements pour faute grave de Bigard annulés.

Selon une information relayée par Usine Nouvelle, dans le procès qui oppose les salariés de l’usine de Kerguélen au groupe agroalimentaire Bigard, une avancée majeure a été réalisée.

Selon une information relayée par Usine Nouvelle, dans le procès qui oppose les salariés de l’usine de Kerguélen au groupe agroalimentaire Bigard, une avancée majeure a été réalisée. Pour un petit rappel des faits, consultez notre article du mois de septembre qui revenait sur cette affaire.

Aujourd’hui, le tribunal des Prud’hommes de Saint-Brieuc en charge du jugement de l’affaire a rendu son verdict. Il annule les 10 licenciements pour faute grave datant du mois d’août 2010, considérant qu’ils sont « vexatoires », mais ne les requalifie pas pour autant en licenciements économiques, comme le souhaitaient les syndicats et les salariés concernés.

Conséquence directe de ce jugement, Bigard devra verser à Pôle Emploi et aux salariés en question des dommages et intérêts. Les syndicats avaient fortement soutenu les salariés dans cette action, estimant qu’il était évident que le groupe Bigard avait procédé à ses licenciements pour « faute grave » dans le seul but d’accélérer la fermeture du site, vu que les procédures de restructuration classiques sont beaucoup plus longues. On attend désormais de savoir si Bigard fera appel ou non de cette décision, sachant qu’il a un mois pour cela.  

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend