Aller directement au contenu

L’Europe veut mettre un terme aux faux produits bio

Face à la demande croissante en produits bio, le « vrai-faux bio » serait de plus en plus courant.

Face à la demande croissante en produits bio, le « vrai-faux bio » serait de plus en plus courant. La Commission européenne a proposé hier de durcir le régime de certification de l’agriculture biologique pour enrayer le phénomène.
 

Bio : interdiction des exploitations mixtes

Pour cela, la Commission souhaite mettre fin aux dérogations de certification, trop nombreuses et stopper les exportations de produits qui n’ont de bio que le nom. Elle entend également interdire les exploitations mixtes, qui combinent produits bio et conventionnels.
 
 
Le but étant également de promouvoir l’agriculture biologique, l’exécutif européen va également encourager les petits producteurs à demander davantage les certifications bio. L’Union européenne devrait d’ailleurs mettre en place un système de certification destiné aux groupements de petits producteurs. 
 

Production bio : 5,4 % de la surface agricole en Europe

La viande bio devra quant à elle provenir d’animaux nourris exclusivement avec des fourrages bio et le niveau de résidus pesticides autorisé devrait être revu à la baisse.
L’objectif affiché par la Commission est d’atteindre, à terme, le 100 % bio. Une cible qui apparaît ambitieuse sachant que la surface agricole en bio n’est actuellement que de 5,4 % en Europe. 
 
Le projet de loi sera soumis prochainement aux Etats membres et au Parlement européen.
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend