Aller directement au contenu

La BPI débloque des aides au volailler Doux

La BPI a débloqué 5 millions d'euros d'aides au volailler breton Doux qui sort de deux années difficile mais connaît un beau rebond.

La BPI débloque des aides au volailler Doux
Doux bénéficie d’un coup de pouce bénéfique : 5 millions d’euros de la part de la BPI. De quoi sortir définitivement la tête de l’eau.

Les bonnes nouvelles et la reprise se confirment pour le volailler Doux. En effet, afin de leur permettre de mettre à exécution leur plan de modernisation, la BPIFrance débloque 5 millions d’euro.

Le ciel se dégage enfin pour le volailler français Doux qui après être passé par la case redressement judiciaire profite aujourd’hui d’un regain d’activité et d’une aide exceptionnelle de 5 millions d’euros de la part de la BPI. Cette aide leur permettra d’accélérer leur plan d’investissement et de modernisation.

Un “excellent signal” pour Doux et ses partenaires

A noté que la reprise est effective pour Doux, devenu leader en Europe pour la production et l’exportation de volaille et numéro trois mondial dans la vente de poulets entiers. En janvier, le breton, boosté par ses résultats en hausse avait annoncé la création de 200 emplois supplémentaires en Bretagne et en Vendée.

Pour Arnaud Marion, Président du directoire du Groupe Doux cité par l’AFP, cet investissement record est “un excellent signal donné à [aux] éleveurs, [aux] fournisseurs, à la Région, et [aux] banques”.

 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend