Aller directement au contenu

La fin des DLC et DLUO ?

Afin de lutter contre de gaspillage alimentaire, le gouvernement britannique aurait trouvé une solution quelque peu inattendue : supprimer les dates de péremption des emballages alimentaires ! Bien entendu, les produits sensibles ne seraient pas concernés, comme l’ultra-frais, les laitages, les œufs ou les fruits de mer.

Afin de lutter contre de gaspillage alimentaire, le gouvernement britannique aurait trouvé une solution quelque peu inattendue : supprimer les dates de péremption des emballages alimentaires ! Bien entendu, les produits sensibles ne seraient pas concernés, comme l’ultra-frais, les laitages, les œufs ou les fruits de mer. La Grande-Bretagne est le plus gros gaspilleur alimentaire en Europe, avec 8 millions de tonnes d’aliments et boissons jetées chaque année dont 5 millions encore comestibles, selon une étude commandée par le Waste & Resources Action Programme (WRAP). Côté français, le constat n’est pas forcement meilleur : un français jette en moyenne 7kg de produits alimentaires emballés (hors pain, fruits et légumes et restes cuisinés). Mais l’idée est-elle si saugrenue ? Le développement des emballages actifs pourrait être la solution, avec notamment le développement des emballages intelligents capables d’indiquer la présence de pathogènes.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend