Aller directement au contenu

La France compte sur le traité de libre-échange pour exporter ses fromages aux Etats-Unis

Le traité de libre-échange fait jaser et débattre, cependant les producteurs laitiers y voient peut-être leur salut et comptent là-dessus pour pouvoir exporter leurs fromages aux Etats-Unis.

La France compte sur le traité de libre-échange pour exporter ses fromages aux Etats-Unis
Et si le traité de libre-échange pouvait permettre d’exporter les fromages français aux Etats-Unis ? C’est en tout cas ce qu’en attendent les professionnels de la filière.

Selon l’AFP, la filière française de produits laitiers compte sur le traité de libre-échange pour exporter ses fromages aux Etats-Unis qui en bloque encore beaucoup aux frontières mais qui reste l’un de leurs premiers marchés.

S’il est un espoir que nourrit la filière française des produits laitiers c’est bien celui de pouvoir faire découvrir tous ses fromages aux consommateurs américains. « La position de l’industrie laitière est offensive: nous sommes prêts à la mise à zéro des droits de douane dans les deux sens », a déclaré Gérard Calbrix, économiste à l’Association française de la transformation laitière (Atla), cité par nos confrères de l’AFP.

La levée des barrières non-tarifaires

Pour que les desseins des producteurs et fromagers français se réalisent, il faudra aussi compter sur un geste de la part des autorités sanitaires américaines, très strictes, presque rigides sur la question. Pas de lait cru et tous les fromages doivent avoir été produits selon les normes en vigueur dans les usines américaines rappelle l’AFP. Des méthodes qui ne facilitent pas les échanges.

Une levée des barrières non-tarifaires pourrait accélérer le processus et enfin faire goûter aux consommateurs américains les Camemberts, Comté et autres Chabichou.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend