Aller directement au contenu

La hausse du prix des matières premières : envolée de l’indice des prix alimentaires, création d’un fonds de solidarité pour les éleveurs.

En raison de la forte hausse du prix de certaines matières premières agricoles, notamment le maïs et le blé (+25% selon la Banque mondiale), mais également le soja (+17%), l’indice des prix alimentaires de la Banque mondiale est en hausse de 6% sur un an, et de 1% par rapport au pic précédent de février 2011.

fonds_solidarite_elevage

En raison de la forte hausse du prix de certaines matières premières agricoles, notamment le maïs et le blé (+25% selon la Banque mondiale), mais également le soja (+17%), l’indice des prix alimentaires de la Banque mondiale est en hausse de 6% sur un an, et de 1% par rapport au pic précédent de février 2011.

Sur le mois de juillet, la sécheresse a fait grimper les prix alimentaires mondiaux de 10%, ce qui met directement en danger la vie de millions de familles à travers le monde. Pour le moment, le cours du riz se maintient, et a même reculé de 4%.

matiere_premiere_agricole

Comme le relate Usine Nouvelle, les ministres des Finances des 21 pays du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (Apec) ont publié un communiqué lors de leur réunion de jeudi à Moscou appelant les pays à « éviter d’avoir recours aux interdictions d’exportations » pour répondre à la hausse des prix.

En France, Philippe Pinta, président de l’Union des associations des céréaliers (Orama), directement rattachée à la FNSEA, a annoncé la création d’un fonds structurel de solidarité destiné aux éleveurs. Doté de 100 millions d’euros, sur la base de cotisations volontaires des producteurs de céréales, la création de ce fonds de solidarité « céréaliers-éleveurs » a été saluée par Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture. Pour lui, cette « décision va dans le sens souhaité par le président de la République et le gouvernement d’une prise en compte des difficultés des filières d’élevage liées à la hausse du prix des céréales ». Il faudra attendre le 11 septembre pour connaître les modalités de fonctionnement de ce fonds de solidarité « céréaliers-éleveurs ».

 

Source : agro-media.fr avec Usine Nouvelle et LSA

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend