Aller directement au contenu

La LME remise en question ?

Guillaume Garot, le ministre délégué à l'Agroalimentaire, a rencontré, hier matin, 160 chefs d’entreprise de l’industrie agroalimentaire réunis par l’ANIA qui ont souhaité le sensibiliser aux négociations annuelles avec les distributeurs.

Guillaume Garot, le ministre délégué à l’Agroalimentaire, a rencontré, hier matin, 160 chefs d’entreprise de l’industrie agroalimentaire réunis par l’ANIA qui ont souhaité le sensibiliser aux négociations annuelles avec les distributeurs. En effet, distributeurs et industriels se rencontrent tous les ans, d’octobre à février, afin de déterminer les tarifs et les offres promotionnelles. Sous la pression des distributeurs et face à l’augmentation du prix des matières premières, les marges des industriels se réduisent au point de ne plus leur permettre de préparer l’avenir efficacement, ce qui se traduit par un manque de compétitivité par rapport à certains pays européens.

 

Ainsi, Guillaume Garot qui a l’intention de « rééquilibrer les relations entre industriels et distributeurs et rétablir le dialogue », souhaite revoir la LME (Loi de Modernisation de l’Economie), régissant les relations industriels – distributeurs. Beaucoup décriée par les industriels, la LME avait pour but de favoriser la concurrence entre enseignes dans le but notamment de baisser les prix. Le ministre attachera donc beaucoup d’importance à protéger le pouvoir d’achat des familles dans la révision du fonctionnement et l’application de la LME qu’il entend mener avec l’aide des industriels et des enseignes de distribution.

Sources : agro-media.fr, LSA, Le Figaro

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend