Aller directement au contenu

La production laitière française poursuit son redressement

Pour la période de novembre à décembre 2019, le marché des produits laitiers industriels présente un bilan contrasté entre le beurre et la poudre de lait écrémé, annonce FranceAgrimer. Le prix du beurre diminue, en effet, depuis plus d’un an, il se situe aujourd’hui autour de 3700 € la tonne. En parallèle, le prix de la poudre de lait …

La production laitière française poursuit son redressement
Le prix du beurre a augmenté de 30% depuis le début de l’année 2017, sachant que la progression sur les 12 derniers mois, entre octobre 2018 et octobre 2019, atteint 6%.

Pour la période de novembre à décembre 2019, le marché des produits laitiers industriels présente un bilan contrasté entre le beurre et la poudre de lait écrémé, annonce FranceAgrimer. Le prix du beurre diminue, en effet, depuis plus d’un an, il se situe aujourd’hui autour de 3700 € la tonne. En parallèle, le prix de la poudre de lait écrémé augmente régulièrement depuis le printemps 2018, il dépasse aujourd’hui 2 500 €.
La production laitière s’avère peu dynamique dans les grands bassins exportateurs mondiaux. Sur les 10 premiers mois de 2019, elle progresse faiblement dans l’Union Européenne et aux Etats-Unis, tandis qu’elle recule de 1% en Nouvelle-Zélande.
La production laitière en France se redresse depuis le mois d’août 2019. Cette tendance devrait se poursuivre dans les semaines à venir, de telle sorte que la collecte nationale devrait avoisiner sur l’ensemble de l’année 2019 le niveau de l’année précédente.

Un climat d’incertitudes pèse toujours sur les marchés

Les prix à la consommation pour les ménages en France ont progressé pour l’ensemble des produits laitiers au cours des derniers mois. Les évolutions restent néanmoins contrastées selon les familles de produits laitiers.
Le prix du beurre a augmenté de 30% depuis le début de l’année 2017, sachant que la progression sur les 12 derniers mois, entre octobre 2018 et octobre 2019, atteint 6%. Les yaourts et les fromages affichent une augmentation de 2 à 3% sur un an, tandis que le prix du lait liquide progresse de 1%.
Selon l’enquête mensuelle laitière de FranceAgriMer, le prix standard du lait de vache conventionnel était au mois de septembre 2019 de 343 € les mille litres. Il se situe 6 € au-dessus du niveau de l’année précédente. En guise de conclusion, les fondamentaux en termes d’offre et de demande sont plutôt bien orientés.
Le manque de dynamisme de la production laitière dans les grands bassins exportateurs devrait soutenir les cours au cours des prochains mois, mais les variations attendues resteront certainement modérées. Le Brexit et les menaces de rétorsions des Etats-Unis sur les produits laitiers français importés entretiennent un climat d’incertitudes qui pèse sur les marchés.

Cet article pourrait également vous intéresser : Produits laitiers : Une augmentation de 3 à 4% sur un an pour les yaourts et les fromages

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend