Aller directement au contenu

« La protection des produits circulant à l’état mixés ou liquides dans les processus de fabrication », par Daniela Verhaeg de Mettler-Toledo

Daniela Verhaeg est la Responsable marketing de Mettler-Toledo Safeline X-ray, basée au Royaume-Uni. Elle est actuellement spécialisée dans la technologie d'inspection de produits par rayons X. Elle livre une tribune sur la protection des produits circulant à l'état mixés ou liquides dans les processus de fabrication.

« La protection des produits circulant à l’état mixés ou liquides dans les processus de fabrication », par Daniela Verhaeg de Mettler-Toledo
Daniela Verhaeg est la responsable marketing de Mettler-Toledo Safeline X-ray, basée au Royaume-Uni. Crédits : LinkedIn

Une tribune de Daniela Verhaeg, Responsable marketing, Mettler-Toledo Safeline X-ray

Daniela Verhaeg est la Responsable marketing de Mettler-Toledo Safeline X-ray, basée au Royaume-Uni. Elle est actuellement spécialisée dans la technologie d’inspection de produits par rayons X. Forte de cinq années d’expérience dans l’industrie alimentaire et pharmaceutique, elle connaît parfaitement les équipements à rayons X destinés aux secteurs de l’emballage et de l’inspection. Avant d’occuper ce poste au sein de Mettler-Toledo, Daniela a assumé d’autres responsabilités marketing dans des sociétés technologiques, telles que Bosch Rexroth.

Les produits alimentaires hachés, ou mixés par exemple sous forme de sauce, figurent sur la plupart des listes de course aujourd’hui. Comme les consommateurs sont de plus en plus au fait des processus de fabrication et des ingrédients qui les composent, leur qualité ne cesse de s’améliorer. Par conséquent, toute l’attention est reportée sur les fabricants et plus exactement sur les matières premières qu’ils emploient dans leurs produits et le traitement qui leur est réservé lors de la production afin de maintenir un niveau de sécurité alimentaire optimal et de garantir aux consommateurs des produits totalement sûrs pour leur santé. Mais parallèlement, les fabricants subissent une pression croissante pour produire davantage à moindres frais et rationaliser les coûts d’exploitation en vue de préserver leurs marges et de rester compétitifs sur un marché mondialisé.

Afin de proposer des produits de qualité, les fabricants doivent garantir la sécurité alimentaire de leurs produits liquides / semi liquides / pateux circulant dans leur process en recourant à la technologie d’inspection par rayons X. Ces machines sont habituellement installées en bout de ligne de production pour contrôler les produits finis avant qu’ils ne quittent l’usine. Cela permet aux producteurs de respecter la législation relative à la sécurité alimentaire en vigueur sur leurs marchés respectifs, tout en répondant aux exigences des consommateurs et des distributeurs en matière de qualité.

Cependant, la réalisation de contrôles en amont de la chaîne de production lorsque les produits sont encore dans les canalisations présente de nombreux avantages. Le produit en question dispose, en effet, d’une texture et une densité plus homogènes à ce stade, ce qui facilite la détection des corps étrangers. Cela permet également de retirer le produit contaminé de la ligne de production avant que le produit n’acquière davantage de valeur au travers de sa transformation et de son emballage, réduisant ainsi les pertes et limitant les coûts de production.

 

De plus, les fabricants doivent faire face à un certain nombre de défis pour garantir une sécurité optimale des produits pompés. En effet, ils doivent prendre en compte différents facteurs afin d’optimiser les niveaux de détection des corps étrangers, tels que la densité du produit. Pour qu’un corps étranger puisse être détecté lors de l’inspection par rayons X, il doit être plus dense que le produit qui l’entoure. Moins le contaminant est dense par rapport au produit, plus il est difficile à déceler. Les fabricants doivent également tenir compte de l’homogénéité du produit, c’est-à-dire de la texture et de la consistance de l’aliment à inspecter. Les produits de densité variable, tels que des sauces contenant des morceaux de légumes ou de la viande hachée, génèrent une image en niveaux de gris plus complexe et variée qu’un aliment homogène, comme de la purée de fruits fluide. Les produits de densité variable compliquent la détection de contaminants en l’absence de logiciel spécialement conçu pour l’inspection de produits pompés.

Outre ces problèmes de précision de détection, les fabricants doivent penser à l’impact de la machine d’inspection de produits choisie sur la productivité de la ligne. Leur solution doit être adaptée à l’application de produit en question, tout en étant en mesure de réaliser des contrôles précis même à des débits élevés. Par ailleurs, elle doit pouvoir supporter des procédures de nettoyage intense, de multiples changements de produits et des tests fréquents avec des temps d’arrêt minimes pour optimiser l’efficacité des opérateurs et de l’entreprise. Pour relever ces défis, les fabricants peuvent s’appuyer sur la technologie avancée d’inspection par rayons X, telle que la X38 de Mettler-Toledo Safeline X-ray destinée aux applications d’aliments pompés, y compris les liquides, les bouillies et les pâtes. Le système à rayons X à faisceau unique vertical optimise les capacités de détection de contaminants, tels que les os calcifiés, les éclats de verre et les copeaux métalliques, dans les aliments pompés les plus courants, comme la viande et la volaille transformées, les légumes, la confiture, le sirop et les conserves, le tout à un débit pouvant atteindre 14 tonnes par heure. L’ouverture précise et rapide du mécanisme de rejet garantit le retrait du produit contaminé avec une perte de produit minime. Conçu conformément aux principes de l’European Hygienic Engineering & Design Group (EHEDG ou Groupe européen d’ingénierie et de conception sanitaire), la X38 est équipée d’un boîtier en acier inoxydable IP69 et est pourvue de surfaces inclinées, ainsi que d’angles arrondis en vue d’éliminer les nids à bactéries et de faciliter le ruissellement de l’eau pour un nettoyage aisé même dans des conditions extrêmes. Cette conception permet aux opérateurs de gagner du temps lors du nettoyage, améliorant ainsi l’efficacité de la ligne.

Les systèmes tels que le modèle X38 offrent des fonctionnalités développées pour rationaliser la maintenance et l’étalonnage. Le générateur et le détecteur sont installés sur un châssis mobile, qui leur permettent de reculer lors de l’étalonnage pour un changement de produits rapide sans avoir à toucher aux canalisations. L’équipement possède également une fonction d’étalonnage automatique qui permet de configurer le système en moins de 20 secondes sans aucune intervention humaine. Enfin, les fabricants ont besoin d’une technologie à rayons X dotée d’une option de test automatique : un mécanisme à l’intérieur du tuyau fait passer un petit contaminant test à travers le faisceau de rayons X. Cette option évite d’avoir à insérer manuellement une pièce de test dans les canalisations, simplifiant ainsi les procédures de test et réduisant les temps d’arrêt de la ligne. Toutes ces innovations permettent d’optimiser la disponibilité de la ligne de production et d’améliorer la productivité des fabricants. Grâce à ces solutions à la pointe de la technologie dotées d’excellentes capacités de détection, les fabricants ont l’opportunité d’améliorer la sécurité de leurs produits pompés, de fournir aux distributeurs des aliments de qualité supérieure et de satisfaire la demande croissante en aliments transformés.

 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend