Aller directement au contenu

La tension monte sur le Salon de l’Agriculture.

La tension est montée d’un cran au Salon International de l’Agriculture (SIA) hier lundi 27 février. En effet, une rixe a éclaté devant le stand de l’Ile de la Réunion. Selon une source policière, sept personnes ont été interpellées et deux personnes ont été blessées, dont l’une grièvement.

La tension est montée d’un cran au Salon International de l’Agriculture (SIA) hier lundi 27 février. En effet, une rixe a éclaté devant le stand de l’Ile de la Réunion. Selon une source policière, sept personnes ont été interpellées et deux personnes ont été blessées, dont l’une grièvement. L’origine du conflit est inconnue, mais selon la même source « les protagonistes se sont violemment battus, avec notamment des armes blanches ». Le stand de la Réunion aurait aussi été victime d’importants dommages matériels. Plusieurs sources concordantes permettent d’établir que des gens du voyage seraient à l’origine de la rixe.

 

Autre source de conflit : des agriculteurs et des femmes d’agriculteurs ont fait irruption lundi matin au salon pour dénoncer le danger des pesticides. Tous ont été victimes des produits chimiques. Ils ont dénoncé la désinformation dont ils ont été victimes pendant des années. Paul François, le président de l’association de malades Phyto-Victimes (ndlr : qui avait lui-même été reconnu comme victime par le TGI de Lyon face au géant Monsanto), a expliqué : « Nous sommes venus à visage découvert montrer au monde l’agriculture que les pesticides ont fait et font encore aujourd’hui des ravages dans la population agricole française ».

Sur ce sujet, la présidente du WWF France, Isabelle Autissier, s’est exprimée : « Il est urgent de sortir de l’agriculture industrielle qui contamine gravement l’environnement, et particulièrement l’eau, est un échec sur le plan de l’emploi et de la vitalité des territoires – avec une perte de 25% des emplois agricoles en 10 ans dans l’UE –, écrase les producteurs, amène des substances nocives jusque dans nos assiettes et, comble du cynisme, empoisonne des agriculteurs. On se demande bien à qui cette agriculture profite ? Certainement pas à la très grande majorité de nos agricultures, ni de nos concitoyens ».

 

Ces deux évènements interviennent alors qu’une manifestation des producteurs laitiers du collectif « Sauvons le lait » a déjà eu lieu dimanche (voir notre article sur l’ouverture du salon).

 

Source : agro-media.fr avec Enviro2B et AFP.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend