Aller directement au contenu

Lactalis rachète Ak Gida, le premier laitier turc

L'échec de l'OPA de Lactalis sur Arab Dairy ne les a pas découragé, le français vient d'acquérir le turc AK Gida.

Lactalis rachète Ak Gida, le premier laitier turc
Pollution et mortalité piscicole après que le laitier de Retiers, appartenant au groupe Lactalis, a rejeté une grosse quantité de lactose dans la Seiche. Lactalis se défend.

Le géant français du lait, Lactalis a acheté le premier laitier turc Ak Gida, a indiqué le groupe. Après l’échec de l’acquisition de l’égyptien Arab Dairy, Lactalis dame un pion en Turquie. Le français a acquis près de 80% du capital d’AK Gida mais n’a pas souhaité communiquer le prix de ce rachat.

Selon nos confrères des Echos, Lactalis aurait racheté le turc AK Gida « pour un montant de plus de 700 millions d’euros ». AK Gida, qui était dans le giron du titan industriel turc Yildi… enregistre un chiffre d’affaires de 700 millions d’euros ! Avec cette acquisition Lactalis se renforce à l’international et donne un joli coup de fouet à sa croissance externe.

Après l’Inde, la Turquie pour Lactalis

En 2014 déjà, le numéro un mondial des produits laitiers – Lactalis – avait racheté le groupe indien Tirumala Milk Products, premier producteur du secteur dans le pays. Tirumala, qui emploie quelque 5 000 personnes et engrange 200 millions de chiffre d’affaires annuel, vend surtout ses produits dans le sud de l’Inde, dans des Etats tels que le Tamil Nadu, le Karnataka et l’Andhra Pradesh. Les derniers résultats publiés par Lactalis témoignent d’ailleurs de la bonne santé du laitier puisque son chiffre d’affaire s’élevait – en 2013 – à 16 milliards d’euros. Et l’embellie ne semble pas prête de s’arrêter.

Balayer l’échec de l’OPA sur Arab Dairy

A la mi-novembre 2014, le spécialiste français du lait, Lactalis, voulait acquérir une société égyptienne, Arab Dairy et pour cela, le groupe n’avait pas hésité pas à lancer une OPA avec une offre d’achat de 66 livres égyptiennes par action (selon l’Egyptian Exchange), une offre honnête… qui n’aura pas suffi à convaincre les actionnaires.

Le français s’était alors fait damer le pion par le titan Pioneers Holding for Financial Services qui, plus gourmand, voulait acquérir 61,7% des parts de la société à… 56 livres égyptiennes l’action. Et même si la somme proposée par action était alors plus faible que celle proposée par Lactalis, ce fût lui qui avait été préféré au laitier français.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend