Aller directement au contenu

Lait : Bongrain provoque la colère des producteurs en baissant ses prix

Avec des prix en constante évolution, le lait est devenu un enjeu pour les producteurs comme pour les industriels de l'agroalimentaire. Bongrain a décidé de les baisser à l'achat.

Lait : Bongrain provoque la colère des producteurs en baissant ses prix
Bongrain soulève un tollé auprès des producteurs de lait en annonçant une baisse des prix du lait, à l’achat.

Embargo russe, hausse des prix à la vente… Selon l’AFP, le groupe agroalimentaire Bongrain décide, lui, de baisser le prix du lait payé à certains de ses producteurs et provoque leur colère. 

Bongrain, le groupe agroalimentaire propriétaire, entre autres, du Caprice des Dieux ou du Saint-Moret, a décidé de baisser ses prix du lait de près de 14 euros les 1 000 aux éleveurs des Fromageries Perrault.

Une conjoncture économique internationale difficile

Bongrain veut « rééquilibrer les choses » alors que « les prix reculent sur le marché depuis le début de l’année » et que « la baisse va se poursuivre au 4e trimestre ».

En cause, l’embargo russe qui n’en finit pas de faire grimper les prix à la vente et l’avenir toujours incertain de ce côté-là. Les pays émergents, qui profitent, eux, de cet embargo pour placer leurs pions sur le marché international pourraient chiper les contrats perdus de Bongrain.

Des producteurs qui se sentent lésés

Les éleveurs ne sont pas restés silencieux bien longtemps et fustigent une « décision unilatérale » et accusent Bongrain de « tire les prix vers le bas ». Sujet sensible à l’heure où les professionnels de l’agriculture et de l’élevage, en colère, multiplient les actions. Et quelles répercussions sur les prix à la consommation ?

 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend