Aller directement au contenu

L’américain Tyson doit céder une filiale pour racheter Hillshire

L'américain Tyson Foods a pu racheter son concurrent Hiilshire pour 8,5 milliards de dollars mais non sans concession : la cession de sa filiale Heinold Hog Markets.

L’américain Tyson doit céder une filiale pour racheter Hillshire
Les autorités de régulation américaines ont imposé la cession d’une filiale de Tyson Food’s pour l’autoriser à racheter Hillshire.

Le groupe agroalimentaire américain Tyson Foods est contraint de céder une filiale pour pouvoir acquérir son concurrent Hillshire Brands, a annoncé mercredi le département américain de la Justice, un coup dur pour la firme qui comptait grossir sans compromis.

Tyson Foods, numéro un américain de la transformation de viande a obtenu l’autorisation du département de la Justice de racheter Hillshire Brands, le 28 août. Pour cela, Tyson a dû faire des compromis et a cédé une filiale. 

Une fusion arrachée au forceps

Pour entériner le contrat d’acquisition, les deux sociétés ont dû se résoudre à se séparer de Heinold Hog Markets, une filiale qui achète des truies revendues ensuite aux fabricants de saucisses.

C’était la condition sine qua non pour obtenir le feu vert des autorités de la régulation de la concurrence et enregistrer l’opération d’un montant de 8,5 milliards de dollars.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend