Aller directement au contenu

Le bioplastique d’Avantium, le dernier défi de Tereos

C'était annoncé, Avantium a signé un accord avec Tereos pour la production de son plastique 100 % d'origine biologique.

Le bioplastique d’Avantium, le dernier défi de Tereos
Avantium a annoncé avoir signé un accord avec Tereos pour la production de son bioplastique.

Après de nombreuses récompenses et collaborations célèbres, la société biotechnologique néerlandaise Avantium a signé un accord avec Tereos pour la production de son plastique 100 % d’origine biologique. Le fournisseur bioplastique progresse et risque de mettre un coup de booste à un marché établi!

Initialement créé comme un spin-off de Shell , Avantium est une société néerlandaise spécialisée dans le domaine de la recherche de pointe en catalytique. Le principal succès de l’entreprise réside dans la création d’un nouveau procédé capable de transformer les déchets végétaux en polyéthylène Furanoate (PEF). PEF est un polyester 100% d’origine biologique avec des propriétés mécaniques thermiques qui, en comparaison aux matériaux d’emballage existants, pourrait être l’une des meilleures alternatives au polyéthylène-téréphtalate (PET), un des plastiques les plus utilisés dans le monde.

Une technologie déjà primée

Grâce à cette technologie, la société a déjà reçu les prix : Innovations Award en bioplastique (2013) et Société européenne Cleantech de l’année (2014). Outre ces nominations, Avantium a soulevé 36 million d’euros auprès d’entreprises agro-industrielles prestigieuses telles que Danone et Coca-Cola . Selon le journal « LesEchos », la success story d’Avantium va de l’avant avec un accord d’exclusivité avec Tereos, le 5ème plus grand producteur de sucre dans le monde entier et leader français. Ce partenariat devrait conduire à la création d’une unité de production de PEF à Lillebonne (France).

Une implantation stratégique dans les biocarburants pour Tereos

Selon « LesEchos », Avantium a été la recherche d’un partenaire à long terme et les dirigeants e Tereos ont d’ores et déjà déclaré:  «Nous pouvons fournir Avantium avec des matières premières adaptées. En outre, nous avons les capacités de R & D pour développer d’autres matières premières non alimentaires. Avantium voit aussi dans notre mise en œuvre internationale la possibilité de faire grandir le projet ailleurs  »

Le marché potentiel du bioplastique est aujourd’hui estimé à 91 milliards d’euros et Tereos a maintenant une excellente occasion d’entrer sur le marché des bouteilles en plastique, les films plastiques et les fibres (tapis).En outre, grâce à cet investissement, Tereos peut continuer sa diversification de la biotechnologie et récupérer son investissement coûteux dans des unités de production de biocarburants.

 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend