Aller directement au contenu

Le drive séduit de plus en plus surtout s’il n’est pas exclusif.

C’est la deuxième étude que publie le cabinet Parabellum au sujet du drive. Alors que dans la première étude, le drive en était à ses prémices et que le cabinet nous permettait de voir quels types de consommateurs se rendaient au drive, cette deuxième étude a lieu dans un contexte différent.

C’est la deuxième étude que publie le cabinet Parabellum au sujet du drive. Alors que dans la première étude, le drive en était à ses prémices et que le cabinet nous permettait de voir quels types de consommateurs se rendaient au drive, cette deuxième étude a lieu dans un contexte différent.

Les clients ne découvrent plus le drive et le concept est repris par toutes les grandes enseignes et dans tout le pays. Agro-media.fr vous donne plus d’informations sur cette tendance.


Alors qu’en 2010 le drive se révélait être plus utilisé par les femmes enceintes et par les CSP+ et ne servait que de magasin de dépannage, les choses ont évolué en 2011. Ainsi, si on retrouve près de 70% de femmes, les drives sont aussi fréquentés par près de 88% de couples. Alors que la part des personnes entre 40 et 54 ans n’était que de 25% en 2010, elle passe à plus de 40% en 2011.

Le positionnement du drive est aussi très important. Les drives seuls restent toujours dans un rôle de magasin secondaire tandis que les drives accolés à un magasin principal jouent quant à eux le rôle de magasin principal où les consommateurs dépensent plus. En effet, ces derniers ont tendance à être beaucoup plus fidèles à un drive accolé à un magasin principal qu’à un drive solo.

Enfin, Parabellum nous révèle l’enseigne n°1 de la relation client concernant les drives et c’est Système U, avec son enseigne coursesU.com, qui arrive en tête de ce classement, suivi par E.Leclerc Drive et Auchan Drive.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend