Aller directement au contenu

Le foie gras, à la conquête des pays tiers

Alors que les ventes du foie gras ont connu pour la première fois un léger recul en France, les exportations poursuivent leur croissance : + 5% en valeur en 2013.

Alors que les ventes du foie gras ont connu pour la première fois un léger recul en France, les exportations poursuivent leur croissance : + 5% en valeur en 2013. Pour les années à venir, ma profession compte donc renforcer cette présence à l’international et particulièrement en Chine, aux Etats-Unis, au Brésil et à Singapour. 
 

Exportations de foie gras : une volonté de simplification administrative

Les producteurs de foie gras espèrent d’ailleurs obtenir dès 2015 l’agrément pour réinvestir la marché américain, dont ils ont été évincés dans les années 2000 par des surtaxes douanières. Pour favoriser les exportations, la filière s’est associée au Comité d’exportation lancé il y a peu. « Le travail est fastidieux, regrette Marie-Pierre Pé, responsable de la communication du Comité professionnel du foie gras (Cifog). Pour exporter, il y a encore beaucoup de paperasses, la simplification administrative n’est pas là. Les certificats sanitaires et les barrières douanières sont des freins difficiles à lever dans beaucoup de pays. »
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend