Aller directement au contenu

Le gouvernement contre la flambée des prix de l’énergie.

Les coûts du gaz, de l’électricité et du pétrole ne cessent d’augmenter. Le prix du gaz a flambé de 60% depuis 2005, dont 20% en un an seulement. Une nouvelle plus-value de 7,5% est prévue pour juillet 2011. Les prix de l’essence et l’électricité ont tous deux subis une hausse de 6% en un an, et EDF réclame une …

Les coûts du gaz, de l’électricité et du pétrole ne cessent d’augmenter. Le prix du gaz a flambé de 60% depuis 2005, dont 20% en un an seulement. Une nouvelle plus-value de 7,5% est prévue pour juillet 2011. Les prix de l’essence et l’électricité ont tous deux subis une hausse de 6% en un an, et EDF réclame une nouvelle revalorisation de 5% par an pendant 5 ans. Face à ce constat, le gouvernement a décidé de faire face. Comment ? Pour le gaz, l’une des solutions est celle d’un gel des tarifs pendant un an, jusqu’à l’élection présidentielle, mais le risque est une explosion des prix au moment du débloquage. La piste envisagée pour le moment est celle d’une révision du mode de calcul du prix du gaz, en l’axant davantage sur les tarifs du marché, plus avantageux pour le consommateur, et en déconnectant les prix du gaz de ceux du pétrole. Pour le pétrole, une taxe sur les distributeurs pétroliers a été envisagée. Enfin, en ce qui concerne l’électricité, le gouvernement s’oppose aux augmentations réclamées par EDF mais précise tout de même que les tarifs devraient légèrement être en hausse cet été.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend