Aller directement au contenu

Le gouvernement souhaite « des prix justes et contrôlés ».

C’est la conclusion de la réunion d’hier concernant les négociations commerciales entre les industriels de l’agroalimentaire et la distribution. Le ministre Bruno Le Maire et le secrétaire d’Etat Frédéric Lefebvre ont pointé les difficultés rencontrées par les PME du secteur et approuvent une répercussion des prix agricoles sur les prix de l’alimentaire

C’est la conclusion de la réunion d’hier concernant les négociations commerciales entre les industriels de l’agroalimentaire et la distribution. Le ministre Bruno Le Maire et le secrétaire d’Etat Frédéric Lefebvre ont pointé les difficultés rencontrées par les PME du secteur et approuvent une répercussion des prix agricoles sur les prix de l’alimentaire, mais la souhaitent modérée et contrôlée. « Il faut trouver un juste équilibre entre la nécessaire rémunération des producteurs agricoles et la défense du pouvoir d’achat des consommateurs ». Des conclusions décevantes et des mises en garde : « Nous faisons confiance aux acteurs des négociations, mais il y a des armes prévues par la loi que je n’hésiterai pas à utiliser si l’Observatoire des prix et des marges constate des abus » a indiqué Frédéric Lefebvre. Une nouvelle rencontre est prévue d’ici le 1er mars 2011 pour faire le point sur les négociations commerciales.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend