Aller directement au contenu

Le gouvernement veut sauver l’emploi des Salins du Midi.

Le 3 septembre, le ministre délégué à l’Agroalimentaire, Guillaume Garot, s’est rendu à Aigues-Mortes (30) afin de rencontrer la direction et les salariés des Salins du Midi entre qui les relations se sont dégradées depuis 2009, jusqu’à la rupture totale du dialogue.

Le 3 septembre, le ministre délégué à l’Agroalimentaire, Guillaume Garot, s’est rendu à Aigues-Mortes (30) afin de rencontrer la direction et les salariés des Salins du Midi entre qui les relations se sont dégradées depuis 2009, jusqu’à la rupture totale du dialogue. L’annonce, en début d’année, de deux des trois actionnaires, les fonds d’investissement Abénex et Chequers, de leur volonté de céder leurs parts, n’a fait qu’amplifier l’inquiétude des représentants du personnel quant à l’avenir des postes du site.

 

Salins du Midi

 

Les Salins du Midi, qui comptent 1500 salariés dont 152 sur le site d’Aigues Mortes et 500 autres en France, souffrent de la situation sociale dégradée qui a entrainé des baisses de production. M. Garot convaincu qu’un projet industriel préservant les emplois a sa place dans les Salins, a proposé à M. Levy, le président, une rencontre dans les prochaines semaines afin d’y voir clair dans l’avenir industriel du site. Cette rencontre programmée rassure quelque peu les syndicats qui estiment qu’elle peut relancer les négociations dans l’entreprise.

 

Sources agro-media.fr, AFP.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend