Aller directement au contenu

Le lait, dernier arrivé dans la famille du label « Made in France »

Le "Made in France" va désormais s'appliquer au lait ! Une bonne nouvelle pour la filière qui peut espérer un rebond grâce à ce label.

Le lait, dernier arrivé dans la famille du label « Made in France »
Le lait pourra désormais être labellisé « Made in France » et ça peut aider la filière.

Viande, fruits et légumes, les produits transformés estampillés « Made in France », place au lait ! Le logo « Lait collecté et conditionné en France » débarque et apposé sur les briques et bouteilles de lait, il permettra aux consommateurs de connaître la provenance de leur lait en un coup d’œil.

Le logo « Lait collecté et conditionné en France » fait son arrivée en rayons. D’ici six mois, ce sont au moins la moitié des bouteilles de lait qui devraient  en être équipées affirme le syndicat du lait, Syndilait. Une bonne nouvelle pour les aficionados du « Made in France » et pour tous ceux qui aiment connaître la provenance de leurs aliments.

La labellisation, un rempart contre la crise ?

Quelles conditions pour recevoir le label ? C’est simple, les producteurs  doivent proposer du lait collecté et conditionné uniquement en France et nulle part ailleurs. Veritas veille au grain, le bureau vérifiera la traçabilité du lait.

Cette  labellisation est une bonne cure contre l’austérité. En effet, le « Made in France », gage de qualité et de protectionnisme économique pourrait bondir et faire adhérer de plus en plus de consommateurs français à la tendance. Une excellente nouvelle face à l’Allemagne, principal et farouche concurrent.

Un label pour sauver les exploitations ?

La fin des quotas laitiers en Europe programmée pour le 1er avril  soulève quelques inquiétudes. Cela peut à la fois permettre aux 7 milliards de litres de lait supplémentaires de se vendre, soit cela n’y changera rien et les estimations sont pessimistes : plus de 10 000 exploitations laitières pourraient mettre la clé sous la porte, sur les 66 000 existantes…

Le « Made in France », pourrait bien relancer la consommation de lait du pays et éviter la banqueroute à la filière.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend