Aller directement au contenu

Le lait maternisé et ses propriétés anallergiques.

Bien que beaucoup d'études aient décerné des qualités sanitaires exceptionnelles à l'allaitement, une étude réalisée par l'équipe de Yitzhak Katz, de l'université de Tel-Aviv (Israël) a démontré que l'absorption de protéines de lait maternisé dès les quinze premiers jours de vie du nouveau-né, réduirait considérablement le risque d'allergie à ces mêmes protéines postérieurement.

Bien que beaucoup d’études aient décerné des qualités sanitaires exceptionnelles à l’allaitement, une étude réalisée par l’équipe de Yitzhak Katz, de l’université de Tel-Aviv (Israël) a démontré que l’absorption de protéines de lait maternisé dès les quinze premiers jours de vie du nouveau-né, réduirait considérablement le risque d’allergie à ces mêmes protéines postérieurement. Les résultats de cette expérience qui ont porté sur l’analyse du régime alimentaire de 13 019 enfants s’opposent cependant aux préconisations de l’Organisation Mondial de la Santé qui recommande l’allaitement du nourrisson au sein les six premiers mois.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend