Aller directement au contenu

Le « Made in France », oui, mais pas à n’importe quel prix !

L’Ifop, en partenariat avec le Comité des Entrepreneurs pour un Développement Responsable de l’Economie (CEDRE), vient de publier les résultats d’une étude croisant la vision du « Made in France » de consommateurs et de chefs d’entreprise.

L’Ifop, en partenariat avec le Comité des Entrepreneurs pour un Développement Responsable de l’Economie (CEDRE), vient de publier les résultats d’une étude croisant la vision du « Made in France » de consommateurs et de chefs d’entreprise. 1 004 consommateurs et 301 dirigeants d’entreprises ont ainsi été interrogés sur leurs pratiques d’achat et/ou leur perception de la consommation. Agro-media.fr vous résume les principaux résultats de l’enquête.

 

Les français et les professionnels se sont accordés sur les principaux critères de choix lors de l’achat d’un produit : prix et qualité demeurent les deux fondamentaux. Dans le détail, les consommateurs privilégiant la qualité sont majoritairement des retraités (81% d’entre eux y attachent de l’importance), alors que ceux regardant d’abord le prix sont plutôt âgés de moins de 35 ans (79% d’entre eux), de profession intermédiaire (83%) ou employés (77%).

Ceux qui privilégient le pays de fabrication représentent 15% des consommateurs sondés.

Niveau opinion politique, on remarquera que les sympathisants de droite privilégient davantage le pays de fabrication que les autres (21% d’entre eux le privilégient), alors que les sympathisants de gauche ou EELV privilégient davantage l’impact du produit sur l’environnement (respectivement 12% et 23% d’entre eux, contre 7% pour l’ensemble des consommateurs).

On remarque néanmoins que les consommateurs préfèrent miser sur la qualité du produit alors que les professionnels pensent qu’ils s’attachent avant tout au prix.

En revanche, le respect de l’environnement ne vient pas à l’esprit des consommateurs lors de leurs achats.

 

Près d’un français sur deux tient compte souvent ou systématiquement du pays de fabrication. Du côté des professionnels, le « Made in France » est avant tout perçu comme un moyen de s’assurer de produire des aliments de qualité (pour 45% des sondés) mais également comme un acte citoyen et lié à la responsabilité sociétale de l’entreprise (44%). Pour le grand public, le fait qu’un produit soit fabriqué en France implique majoritairement :

  • que par son achat on soutient l’industrie française et l’emploi en France (94% des sondés),
  • une meilleure garantie sur la qualité du produit (92%),
  • l’assurance que le produit ait été fabriqué selon des normes sociales respectueuses des salariés (87%)
  • et que l’on favorise le respect de l’environnement, notamment en optimisant l’utilisation de transports (84%).

Les professionnels privilégient quant à eux le Made in France pour leur choix de leurs sous-traitants (37%).

D’ailleurs, l’origine française importe davantage aux consommateurs pour les produits alimentaires (90% d’entre eux) que pour les autres types de produits.

Les français souhaiteraient également qu’un label plus strict que le classique « Made in France » soit mis en place (pour 92% d’entre eux).

Finalement, les français et les professionnels considèrent les produits français comme de meilleure qualité que les autres (c’est davantage vrai pour les consommateurs) mais plus chers. Les consommateurs se déclarent prêts à payer plus cher pour des produits « Made in France » à hauteur de 72%, mais seulement si l’écart de prix ne dépasse pas 5% pour 40% d’entre eux, 5 à 10% pour 26% d’entre eux et 10 à 20% pour 5% d’entre eux.

 

Et là où professionnels et grand public ont été unanimes, c’est sur l’importance du maintien des activités de fabrication et de production, que les deux catégories reconnaissent à hauteur de 99% ! Pour les deux catégories également, plus de 6 personnes sur 10 souhaiteraient un meilleur soutien de l’Etat aux entreprises pour localiser et relocaliser leur production en France.

 

Voilà qui a de quoi faire réfléchir !


Les résultats détaillés de l’étude sont disponibles en ligne sur le site de l’Ifop.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend