Aller directement au contenu

Le marché du porc a repris sa cotation

Le marché du porc a repris sa cotation sans les deux principaux acteurs, Bigard et Cooperl.

Le marché du porc a repris sa cotation
La crise du porc se poursuit.

Après huit jours de suspension, le marché du porc breton (MPB) de Plérin a repris ses cotations mardi. La réouverture des marchés va permettre de vider les porcheries où s’entassent à peu près 80 000 porcs invendus du fait de l’absence de cotation.

Les deux principaux acheteurs, la Cooperl et Bigard sont toujours absents et ont été reçus hier au ministère de l’Agriculture. Néanmoins, aucun accord n’a été trouvé à l’issue des discussions avec Stéphane Le Foll. « Le fait de se retirer brutalement du marché n’était pas la solution qui était acceptable, dans la mesure où on a besoin de discuter, de voir quels sont les problèmes et de les traiter », a déclaré le ministre de l’agriculture.

Pas de retour à Plérin pour Bigard et Cooperl

La Cooperl a profité de cette réunion pour remettre au ministre une proposition de mesures pour favoriser le redressement de la filière. Il propose :

  • une aide européenne d’urgence, justifiée par l’embargo russe
  • une ordonnance gouvernementale rendant obligatoire immédiatement l’étiquetage de l’origine des viandes dans les produits transformés,
  • un allègement sectoriel des charges du travail afin de contrer le dumping social allemand,
  • une compensation fiscale allouée aux agriculteurs, en réponse à la TVA forfaitaire accordée aux producteurs allemands,
  • un allègement de la réglementation française, en l’alignant sur le niveau européen, en matière d’installations classées afin de faciliter la modernisation des élevages.
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
La blockchain en passe de révolutionner l'agroalimentaire ?

C'est LA tendance majeure du secteur agroalimentaire. Au cœur des enjeux économiques actuels, la blockchain apparaît comme étant la technologie pouvant révolutionner la traçabilité des produits. Comment la blockchain permet-elle d’améliorer la supply chain …

Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par les performances des flux de marchandises et d’information, du sourcing au client final sur l’ensemble des processus de la supply chain. De nombreuses entreprises l'ont déjà compris. Le transport et …

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend