Aller directement au contenu

Le Prix du Meilleur Partenariat Développement Durable…

a été décerné par le magazine Process alimentaire à l’Atelier de l’Argoat et à l’entreprise Le Garrec. Le procédé développé consiste à récupérer les sous-produits graisseux émanant des marmites et des cellules de cuisson, puis à les envoyer vers un séparateur statique qui isole les huiles pures (valorisation thermique), les précipités solides (valorisation petfood) et les eaux (traitées par …

a été décerné par le magazine Process alimentaire à l’Atelier de l’Argoat et à l’entreprise Le Garrec. Le procédé développé consiste à récupérer les sous-produits graisseux émanant des marmites et des cellules de cuisson, puis à les envoyer vers un séparateur statique qui isole les huiles pures (valorisation thermique), les précipités solides (valorisation petfood) et les eaux (traitées par la station d’épuration). L’huile obtenue, mélangée à de l’eau et des surfactants, constitue un biocombustible traitable par une chaudière classique et dont la combustion produit moins de rejets gazeux que celle du fuel. Quatre types d’effluents sont éligibles à cette technique : les eaux de cuisson riches en matière grasse, les huiles de friture, les tissus animaux et les surnageants de flottateur.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend