Aller directement au contenu

Le snacking poursuit sa reprise

Le salon Sandwich & Snack Show, qui se déroulera les 30 et 31 mars, dévoile en partenariat avec CHD Expert-Datassential l’étude Speak Snacking 2022, et révèle les nouvelles tendances de la restauration nomade. Véritable locomotive de la consommation hors domicile, le segment du snacking poursuit sa reprise et arrive même à sortir grandi de la crise… Avec plus de …

Le snacking poursuit sa reprise
La crise a littéralement bouleversé les habitudes de consommation des Français. Le snacking est encore plus multicanal et multicircuit. C’est aussi une tendance observée en hyper, supermarchés et proxi. Aujourd’hui, 65% des Français achètent leur déjeuner en GMS et pour un ticket moyen de 10,80€.

Le salon Sandwich & Snack Show, qui se déroulera les 30 et 31 mars, dévoile en partenariat avec CHD Expert-Datassential l’étude Speak Snacking 2022, et révèle les nouvelles tendances de la restauration nomade.

Véritable locomotive de la consommation hors domicile, le segment du snacking poursuit sa reprise et arrive même à sortir grandi de la crise… Avec plus de 5000 points de vente créés en restauration rapide, cette dynamique présage une évolution très favorable à court terme pour le secteur, indique cette étude. Même si le chiffre d’affaires observé reste en deçà de celui de 2019 (-6% vs 2019), l’activité serait en passe de retrouver le dynamisme pré-crise. «Il faut du cran pour ouvrir en cette période si instable et pourtant, nombreux sont les professionnels motivés, ambitieux et prêts à se lancer dans l’aventure. Cette résilience et capacité d’adaptation sont des qualités propres au segment du snacking», commente Béatrice Gravier, Directrice des salons Sandwich & Snack Show – Parizza.

On relève une tendance nette et franche chez les Français : la volonté de prendre son temps. Alors que la pause déjeuner était de 29 minutes en 2017, celle-ci bondit à 50 minutes en 2022. Du côté de l’addition, les Français se font également plaisir. Résultat ? un ticket moyen de 11,50€ soit une hausse de +18%1. Déjà bien identifiés avant la crise sanitaire, les phénomènes de déstructuration et multiplication des temps de consommation dans la journée se sont amplifiés avec le télétravail.

Autre phénomène accentuant cette volonté des Français à rattraper le temps perdu : l’accélération du snacking du soir. 25% des consommateurs interrogés ont fréquenté au moins une fois dans la semaine un lieu type snacking (contre 10% en 2021). Avec un ticket moyen toujours en augmentation sur tous les lieux de restauration le soir, cette nouvelle tendance augure de belles perspectives et de nouvelles opportunités business pour le snacking.

«Alors que la pause déjeuner avait tendance à être sacrifiée ces dernières années, les Français priorisent de nouveau ce moment. Un phénomène qui s’accompagne d’une intensification des prises alimentaires autour des pauses et par l’appropriation d’une offre snacking par tous les segments de marché hors domicile», explique Nicolas Nouchi, Directeur de CHD Expert – Datassential.

GMS : une offre riche qui attire

La crise a littéralement bouleversé les habitudes de consommation des Français. Le snacking est encore plus multicanal et multicircuit. C’est aussi une tendance observée en hyper, supermarchés et proxi. Aujourd’hui, 65% des Français achètent leur déjeuner en GMS et pour un ticket moyen de 10,80€. Le prix et les promotions sont les critères d’achat n°1 des consommateurs (50%) bien devant la rapidité (36%) et la proximité (34%). Les consommateurs se tournent en premier lieu vers le rayon réfrigéré (64%), le rayon sandwich (64%) mais aussi le rayon boulangerie-pâtisserie (46%).

«Les consommateurs alternent les différents canaux de vente pour ajuster selon leurs envies mais aussi leurs budgets. Face à la premiumisation du snacking en GMS qui va continuer de se moderniser, les Français tendent à y aller par plaisir et non plus par simple souci économique » ajoute Béatrice Gravier.

(Source : salon Sandwich & Snack Show)

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend