Aller directement au contenu

L’agriculture, une cause nationale.

Ce sont les mots du député-maire Bernard Reynes qui s’est vu confier, la semaine dernière, la mission d’améliorer la productivité et la compétitivité de l’agriculture française. Le principal problème semble déjà avoir été identifié : « Il y a beaucoup d'entraves à la compétitivité française […] comme les tracasseries administratives,

Ce sont les mots du député-maire Bernard Reynes qui s’est vu confier, la semaine dernière, la mission d’améliorer la productivité et la compétitivité de l’agriculture française. Le principal problème semble déjà avoir été identifié : « Il y a beaucoup d’entraves à la compétitivité française […] comme les tracasseries administratives, les inégalités dans l’utilisation des produits phytosanitaires, le financement de la protection sociale… mais le coût du travail est la principale raison ». Une idée pourrait être d’augmenter d’un ou deux point la TVA sur les produits agricoles, « à condition que la grande distribution n’en profite pas pour augmenter encore le prix des produits ». Et pour palier à cette éventualité, Bernard Reynes propose une taxe sur le chiffre d’affaires des GMS.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend