Aller directement au contenu

L’alimentation ne pèse pas lourd dans le caddie.

L’étude Insee sur les dépenses de consommation des ménages 2006 confirme la chute des dépenses consacrées à l’alimentation. Aujourd’hui l’alimentation ne représente plus que 13,7 % du budget des ménages soit presque deux fois moins qu’il y a 50 ans. Cette évolution se fait au profit du logement et du transport représentant respectivement 25,2 % et 14,7 % des …

L’étude Insee sur les dépenses de consommation des ménages 2006 confirme la chute des dépenses consacrées à l’alimentation. Aujourd’hui l’alimentation ne représente plus que 13,7 % du budget des ménages soit presque deux fois moins qu’il y a 50 ans. Cette évolution se fait au profit du logement et du transport représentant respectivement 25,2 % et 14,7 % des dépenses des ménages. Les secteurs les plus fortement touchés par ces évolutions sont le pain et les céréales dont les dépenses au sein du budget alimentation sont passées de 4,5 % en 1959 à 1,9 % en 2006, et les viandes qui ont chuté dans le même temps de 7,7 % à 3,6 %.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend