Aller directement au contenu

L’Europe agit pour préserver le thon rouge.

En tant que membre de la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique (CICTA), l’Union européenne se doit d’intégrer les nouvelles recommandations adoptées par cette dernière dans le droit européen.

En tant que membre de la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique (CICTA), l’Union européenne se doit d’intégrer les nouvelles recommandations adoptées par cette dernière dans le droit européen.

Ainsi, l’UE a modifié mercredi sa réglementation pour réduire les captures illégales de thon rouge dans l’Atlantique est et la Méditerranée.

 

Cette espèce est particulièrement menacée par la surpêche et est classée sur la liste rouge de l’Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN). Or, 56% des prises de thon rouge se font dans les eaux européennes !

 

Parmi les nouvelles dispositions adoptées par l’UE :

  • l’extension de la période de fermeture de la pêche du 15 juin au 15 mai ;
  • la réduction de la taille des flottes de pêche ;
  • le renforcement des contrôles ;
  • la mise en place de zones « sanctuaires ».

Le total admissible de captures (TAC) a également été revu à la baisse par le CICTA, à l’échelle internationale comme européenne.

 

Pour le rapporteur du texte, le député espagnol écologiste Raül Romeva i Rueda, « bien qu’il s’agisse d’un pas dans la bonne direction, je regrette que les règles soient loin d’être à la hauteur des avis scientifiques. Il s’agit d’une occasion manquée de sauver le thon rouge ».

 

Thon rouge

 

Source : agro-media.fr avec AFP.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend