Aller directement au contenu

L’exemple Australien adopté.

L’utilisation des copeaux pour maîtriser et améliorer l’arôme du vin à moindre coût est développée par la filiale du tonnelier Radoux, Pronektar. Ce jeune marché est en forte progression, 20 à 30 % par an. Ainsi, Pronektar a ouvert un site de production à Mézières-en-Brenne (36) permettant de produire 600 tonnes de copeaux et 1,5 million de douelles. Cette …

L’utilisation des copeaux pour maîtriser et améliorer l’arôme du vin à moindre coût est développée par la filiale du tonnelier Radoux, Pronektar. Ce jeune marché est en forte progression, 20 à 30 % par an. Ainsi, Pronektar a ouvert un site de production à Mézières-en-Brenne (36) permettant de produire 600 tonnes de copeaux et 1,5 million de douelles. Cette méthode permet non seulement de valoriser les sous produits mais de diminuer le prix d’une bouteille de vin : de 72 centimes d’euros pour un élevage en fût de chêne il passe à 3 centimes d’euros avec des copeaux.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend