Aller directement au contenu

L’Office du lait accueille un nouveau membre.

La Confédération Paysanne a décidé de rejoindre l’Office du lait, se retrouvant ainsi aux côtés de l’Association des Producteurs de Lait Indépendants (APLI) et de l’Organisation des Producteurs de Lait (OPL), branche de la Coordination Rurale. Selon Yves Sauvaget, responsable lait du syndicat

La Confédération Paysanne a décidé de rejoindre l’Office du lait, se retrouvant ainsi aux côtés de l’Association des Producteurs de Lait Indépendants (APLI) et de l’Organisation des Producteurs de Lait (OPL), branche de la Coordination Rurale. Selon Yves Sauvaget, responsable lait du syndicat, ce choix permet de « tirer un trait définitif » sur le possible rapprochement entre la Confédération Paysanne et le Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière (CNIEL). Le syndicat avait pourtant tenté d’entrer de force dans cette interprofession ne comportant que la Fédération Nationale des Producteurs de Lait (FNPL), en occupant ses locaux parisiens, sans succès.

Premier projet commun, l’Office du lait va présenter ses contrats-types, annoncés comme « protecteurs » pour les producteurs et prenant en compte « les réalités économiques des exploitations laitières », selon l’APLI, l’OPL et la Confédération Paysanne. L’objectif est de s’assurer que « les prix payés aux producteurs soient supérieurs aux coûts de production ». Le projet sera présenté d’ici la fin du mois de juin 2011 et sera porté par l’association de producteurs « France Milk Board », à laquelle adhèrent l’APLI, l’OPL et à présent la Confédération Paysanne.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend