Aller directement au contenu

Les abattages rituels interdits aux Pays-Bas ?

Les néerlandais ont tranché : les animaux doivent être étourdis avant d’être abattus selon les rituels halal et casher, sauf dans les cas où il peut être prouvé que l’animal ne souffre pas plus que lors d’un abattage avec étourdissement.

Les néerlandais ont tranché : les animaux doivent être étourdis avant d’être abattus selon les rituels halal et casher, sauf dans les cas où il peut être prouvé que l’animal ne souffre pas plus que lors d’un abattage avec étourdissement. Ce vote des députés néerlandais annule donc l’exception qui était actuellement en vigueur pour les abattages rituels. Le Parti pour les Animaux (PvdD) qui dispose de deux sièges de députés sur 150 est à l’origine de ce texte, mais a dû concéder l’amendement du parti centriste D66 selon lequel l’abattage peut être effectué sans étourdissement dans les cas où il peut être établi « à l’aide de preuves vérifiées de manière indépendante » que l’animal ne souffre pas plus que lorsqu’il est étourdi. Pour être adoptée, la mesure devra encore être votée par le Sénat avant de recevoir l’approbation du gouvernement. La bataille de chiffres fait rage entre le PvdD, qui prétend que plus de deux millions d’animaux sont abattus de la sorte chaque année au Pays-Bas, et le Halal Correct, société délivrant les certificats pour la viande halal dans le pays, qui assure que seuls 250 000 bêtes sont abattus de la sorte. Reste que les communautés juives et musulmanes des Pays-Bas protestent en arguant que l’étourdissement ne fait que paralyser les animaux, sans les rendre insensibles à la douleur…

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend